Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déconfinement : des centaines de kilomètres de pistes cyclables créés en urgence en Ile-de-France

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu
France

Comment se déplacer à partir du 11 mai ? Afin d'éviter les rames bondées et le recours à la voiture, le gouvernement annoncera ce mercredi un plan vélo pour accompagner les collectivités à développer des pistes cyclables en urgence.

.
. © Maxppp - Christophe Morin

Alors que la sortie du confinement s'annonce à partir du 11 mai, la question des modalités se pose dans les transports. Afin d'éviter la trop forte affluence dans les transports en commun d'un côté, l'augmentation des embouteillages de l'autre, le gouvernement élaborent un plan vélo afin d'inciter les Français à se déplacer à vélo dans leurs trajets du quotidien. Elisabeth Borne, ministre des Transports, devrait annoncer les mesures de ce plan mercredi. Elle en a confié l'élaboration à Pierre Serne, conseiller régional EELV, ancien vice-président en charge des transports de la région IDF, et président de "villes cyclables" (réseau qui fédère les villes pro vélo). Il était l'invité de France Bleu Paris ce mardi.

Objectifs de ce plan vélo 

  • Accompagner les collectivités territoriales dans la mise en place de nouvelles pistes cyclables provisoires, grâce à un "cadre légal et technique, afin qu'elles travaillent en toute sécurité" explique Pierre Serne.  
  • Inciter les Français à retourner au travail à vélo, "grâce à des aides financières, lors de l'achat ou de la réparation d'un vélo".

Des aménagements temporaires de pistes cyclables vont se développer dès les prochains jours. 

Pierre Serne, chargé de mission par la ministre des transports pour préparer le plan vélo lié au déconfinement
Pierre Serne, chargé de mission par la ministre des transports pour préparer le plan vélo lié au déconfinement © Maxppp - Vincent Isore

Le nombre de cyclistes devrait augmenter à partir du 11 mai

Il y a habituellement 5 millions de voyageurs par jour dans les transports en commun. "Cela veut dire des centaines de milliers d'usagers qui ne les emprunteront plus", par peur de la promiscuité, mais aussi "parce que le trafic ne pourra reprendre à 100 %". Et il est "impensable", selon Pierre Serne, qu’ils reprennent tous la voiture : il y aurait beaucoup trop d’embouteillages. Raison pour laquelle "il faut développer davantage de pistes cyclables, et des pistes plus larges".

"On sait déjà que les nouveaux cyclistes ont tendance à suivre le trajet qu’il faisait auparavant", poursuit le chargé de mission auprès du gouvernement. Des pistes seront donc déployées le long des axes principaux. 

  • Des axes Nord-Sud et Est-Ouest sont en préparation à Paris : notamment le long des lignes 1, 4 et 13, très chargées.
  • 150 km de pistes seront créées sur les départementales, à Paris et en petite couronne, et 500 à 600 km supplémentaires sur les voies communales.
  • Des aménagements sont également prévus en grande couronne : les départements des Yvelines, du Val d'Oise, de la Seine-et-Marne et de l'Essonne sont "aussi autour de la table" assure Pierre Serne sur France Bleu Paris. D'autant plus que l'"on peut faire un trajet important avec un vélo à assistance électrique", ou encore combiner vélo et transports en commun.

Eviter à tout prix le recours à la voiture

Ce retour au travail, à partir du 11 mai, sera peut-être une transition décisive en faveur de mobilités plus douces et moins polluantes, d'autant plus que "sur une même voie, 4.000 vélos peuvent passer, contre 800 véhicules dans un même temps" affirme Pierre Serne qui rassure toutefois : "Ce n’est pas une fermeture non plus des voies automobiles, car on sait que tout le monde ne pourra pas se déplacer à vélo".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess