Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Découvrez les cabines du futur téléphérique de Brest

mercredi 9 mars 2016 à 19:10 Par Valérie Le Nigen, France Bleu Breizh Izel

Nous avons pu visiter les deux cabines du futur téléphérique de Brest actuellement en fin de construction près de Berne en Suisse. Elles sont en forme de panier évasé et sont vitrées à 360°, avec un système innovant d'occultation visuelle lorsque les cabines passeront au dessus de jardins privés.

L'une des deux cabines du futur téléphérique de Brest
L'une des deux cabines du futur téléphérique de Brest

Entièrement vitrées et avec des éléments marins

Il ne faudra pas avoir le vertige. Les deux cabines sont entièrement vitrées avec une  ossature recouverte d'un élégant liseré d'aluminium. Il faut les imaginer loin de cet atelier industriel, en pleine lumière dans le ciel brestois.  A l'intérieur, 14 sièges en bois et quatre strapontins répartis sur un espace de 5 mètres 50 de long sur 3 mètres de large. Le sol est un teck artificiel ( du matériaux composite) qui rappelle les  sols des bateau de plaisance . Un hublot central découpe le plancher de la nacelle et permettra de regarder couler la Penfeld 48 mètres plus bas.  Autant dire qu'entre la vue périphérique et le hublot,  les passagers sujets au vertige auront intérêt de s'abstenir.

Autre élément marin  souhaité par le désigner Eric Rhinn : la barre de préhension, autrement dit la barre pour s'accrocher en cas de secousse. Comme dans le tramway, elle a la forme d'un nœud marin . L'ensemble privilégie la vue sur la rade, le chateau, la Penfeld.

Le sol en teck artificiel et la barre de préhension en forme de noeud marin - Aucun(e)
Le sol en teck artificiel et la barre de préhension en forme de noeud marin

Le plafond est blanc.

Des vitres opaques ou transparentes selon les déplacements de la cabine

Les ingénieurs de BMF ont travaillé à un système de vitres qui sont opaques par moment, pour protéger trois jardins privatifs brestois. Les vitres s'occultent en blanc quelques secondes pour protéger l'intimité des propriétaires quand les cabines passent au dessus. C'était une demande de la marine nationale prise en compte dans le cahier des charges de Brest  métropole. Selon Urs Friedli, directeur technique de Gangloff Cabins, filiale de BMF, le groupe est le seul d'Europe à réaliser cette technique : "_Ces vitres peuvent changer, devenir transparentes ou occultes. C'est un procédé unique au monde sur des vitres courbes . Il y a un film spécial dans les vitres feuilletées qui réagit aux impulsions électriques. En Europe, nous sommes les seuls à savoir réaliser cel_a".

Comme une boule de discothèque 

Chaque nacelle est habillée de 50 mètres d'ampoule en LED qui permettent d'illuminer les deux anneaux en haut et en bas. Ce sont des lumières de toutes les couleurs, changeantes comme sur le pont de Recouvrance. " Comme une boule de discothèque" indique Urs Friedle.  Les effets nocturnes seront très variées, notamment quand les deux nacelles se croiseront l'une en dessous de l'autre ( unique au monde).

Alain Masson, vice président de Brest métropole découvre les deux cabines - Aucun(e)
Alain Masson, vice président de Brest métropole découvre les deux cabines - Valérie Le Nigen

En cas de panne, un vélo sous le câble 

Les risques de panne sont infimes. Il y a deux moteurs électriques, dont un de secours. Dfférents systèmes pour ramener automatiquement la cabine sont prévus pour sécuriser ce téléphérique automatisé. En dernier recours, il est prévu qu'un opérateur puisse aller du quai jusqu'à la cabine en utilisant un vélo sépcial accroché sous le câble, qui lui permettrait d'arriver sur le toit de la cabine.

Chiffres et infos pratiques

  • le téléphérique sera en activité 7/7j, de 7H à 0H30., 350 jours par an ( 15 jours de maintenance annuelle) pour rallier le b as de la rue de Siam au futur éco-quartier des Capucins ( 560 logements, la cité internationale, la médiathèque, un cinéma)

  • La capacité est de 60 passagers . Le temps de passage est de 3 mns. la capacité de fréquentation est de 1200 passagers par heure dans chaque sens. Les prévisions de fréquentation sont de 650  000  voyageurs par an .

  • le périphérique peut circuler tant que le vent est en dessous de 108 kms/H.

  • le pylône est à 70 mètres au dessus de la Penfeld. Les cabines passent à 48 mètres au dessus de l'eau. Le téléphérique s’arrêtera pour laisser passer les Fremm ( les frégates multi-mission).

  • le tarif sera le même que pour les bus et tramways. A titre indicatif, le ticket de base à 1, 45 euro.

Calendrier 

  • 8 avril : arrivée de la première nacelle en bas de la rue de Siam. Les brestois pourront y rentrer. La deuxième nacelle sera exposée à Grenoble.

  • Avril-mai : 3 semaines nécessaires pour monter le pylône ( 70 m) et tirer les câbles.

  • Fin mai : accrochage des cabines.

  • Fin mai : début des tests.

  • Octobre : mise en service.

A LIRE AUSSIPHOTOS - Visitez l'usine de construction du futur téléphérique de Brest