Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Dédommagements à la SNCF : "totalement inacceptable" pour les frontaliers mosellans

vendredi 27 avril 2018 à 19:28 Par Clément Lhuillier, France Bleu Lorraine Nord

L'Association des voyageurs du TER Metz-Luxembourg réagit négativement aux annonces de la SNCF sur les dédommagements accordés aux usagers impactés par la grève.

LA SNCF a annoncé vendredi des mesures pour dédommager ses clients impactés par la grève
LA SNCF a annoncé vendredi des mesures pour dédommager ses clients impactés par la grève © Maxppp - Vincent Isore

Moselle, France

La SNCF a dévoilé ce vendredi après-midi ses mesures d'indemnisation pour les abonnés TER qui subissent depuis plusieurs semaines de la grève des cheminots, alors que débute samedi, le 6e épisode du mouvement de contestation contre la réforme de la compagnie ferroviaire.

La compagnie ferroviaire propose notamment une réduction de 50% sur les abonnements du mois de juin. De quoi faire bondir Henry Delescaut, secrétaire général de l'AVTERML (association des voyageurs du TER Metz-Luxembourg), affiliée à la FNAUT (fédération nationale des associations d'usagers des transports).

La mise en place de ce dédommagement, les conditions, sont totalement inacceptables pour nous aujourd'hui"  

Henri Delescaut, secrétaire général de l'AVTERML

L'AVTERML réclamait un remboursement intégral et immédiat des abonnements pour le mois d'avril. Une demande soutenue par le président de la région Grand Est, Jean Rottner, qui l'a réclamé par écrit, cette semaine, au président de la SNCF Guillaume Pépy.