Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Dédommagements de la SNCF : "le minimum syndical" pour les usagers des transports en Lorraine (FNAUT)

vendredi 27 avril 2018 à 18:32 - Mis à jour le vendredi 27 avril 2018 à 18:36 Par Marie Roussel, France Bleu Sud Lorraine

Un abonnement TER moitié prix au mois de juin ou un allongement de la durée de validité des billets pour les clients occasionnels: voilà le geste commercial de la SNCF à l'égard des voyageurs touchés par la grève des cheminots. Pour la FNAUT en Lorraine, ce sont des mesurettes.

Ce samedi 28 avril, en Lorraine, 2 trains sur 5 circulent.
Ce samedi 28 avril, en Lorraine, 2 trains sur 5 circulent. © Maxppp - Vincent Isore

Lorraine, France

Ce vendredi 27 avril, la SNCF a annoncé un geste commercial pour ses voyageurs touchés par la grève des cheminots au mois de juin. Parmi ces mesures : les usagers qui souscrivent à un abonnement TER auront droit à une remise de -50% au mois de juin, tandis que les clients occasionnels bénéficieront d'un allongement de la durée de validité des billets. En cas d'annulation tous les billets sont remboursables sans frais jusqu'à 61 jours après la date de validité.

On aurait préféré avoir 70% de réduction" - la FNAUT Lorraine.

"C'est le minimum syndical que pouvait faire la SNCF, regrette Jean-François Durant, vice-président de la Fédération nationale des associations des usagers des transports en Lorraine. Les réductions au niveau des abonnements ne sont pas à la hauteur des attentes des usagers."

"On aurait souhaité que la réduction d'abonnement soit proportionnel au nombre de train roulant effectivement pendant les jours de grève, poursuit Jean-François Durant. Plutôt que d'avoir 50%, on aurait préféré avoir 65% ou 70% de réduction du tarif de l'abonnement".

Deux tiers de trains en moins pour 50% de geste commercial

Le président du Grand Est Jean Rottner s'est également exprimé sur les réseaux sociaux, dénonçant un geste commercial "nettement insuffisant pour les usagers de la région" : 

Les cheminots poursuivent leur mouvement samedi et dimanche 28 et 29 avril pour leur onzième jour de grève.