Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Défi #sansmavoiture : "On commence à perdre nos habitudes d'automobiliste !"

lundi 31 octobre 2016 à 9:38 Par Soizic Bour, France Bleu Bourgogne

Un mois déjà qu'ils ont rendu les clés de leur voiture ! La famille Biron a été sélectionnée pour participer au défi #sansmavoiture : ils vont tenter de passer deux mois sans leur véhicule. Un mois s'est déjà écoulé, où en sont-ils ?

La famille Biron au grand complet.
La famille Biron au grand complet. © Radio France - Soizic Bour

Dijon, France

Nicolas, Marie Biron et leurs six enfants ont rendu les clés de leur voiture il y a un mois maintenant. Ils participent au challenge #sansmavoiture, un défi qui consiste à "tenir" deux mois sans voiture. Un jeu d'enfant pour la famille, qui prônait les déplacements doux bien avant le début du défi.

La famille s'en sort avec brio pour son premier mois sans voiture

Tout juste revenus de Lille où ils ont passé quelques jours de vacances, les Biron s'en sortent pour le moment avec brio dans leur défi. "Nous n'avons même pas eu besoin de louer de voiture sur place, nous avons utilisé les transports en commun et nos amis avaient deux voitures, nous avons donc pu tous tenir dedans", explique Nicolas Biron.

"On se déshabitue complètement de la voiture !"

La famille Biron s'est tellement déshabituée de la voiture qu'il y a parfois des petits hic : "On est partis à Lille sans le réhausseur du petit dernier !", s'amuse Marie Biron.

Le principal souci de la mère de famille, c'est l'anticipation. "Par exemple, là, je dois faire les courses, et il faut commander deux semaines à l'avance pour se les faire livrer", explique-t-elle.

"Il faut aussi anticiper les déplacements, surtout lorsqu'on veut aller faire des randonnées ou des balades avec des amis, ça va être ça le principal problème, trouver un moyen d'aller là où les bus ne vont pas !"

Marie Biron

Il reste encore un mois aux Biron pour réussir leur challenge, qui pour l'instant, est pratiquement mené à bien.

→ À lire aussi :