Transports

Delle-Bienne en 55 minutes grâce à la Transjurane qui ouvre totalement ce lundi après 30 ans de travaux

Par Soline Demestre, France Bleu Belfort-Montbéliard lundi 3 avril 2017 à 11:00

Avec la Transjurane, les frontaliers ne mettront plus que 55 minutes pour aller de Delle à Bienne
Avec la Transjurane, les frontaliers ne mettront plus que 55 minutes pour aller de Delle à Bienne © Maxppp - Thierry GACHON

Le dernier tronçon de la Transjurane, l'autoroute A16 qui relie le Territoire de Belfort à la Suisse, ouvre ce lundi, après 30 ans de travaux. Cela va permettre de rejoindre Bienne depuis Delle en 55 minutes au lieu de 1h20 jusqu'à présent.

Cela fait 30 ans que le chantier était sur les rails. La Transjurane est désormais une réalité. le dernier tronçon de l'autoroute A16 qui permet de relier le Territoire de Belfort à la Suisse ouvre ce lundi. Une bonne nouvelle pour le Sud Territoire selon le vice-président du département chargé des routes et des transports Frédéric Rousse, l'invité de France Bleu Belfort Montbéliard. Même si maintenant il attend le lancement du chantier sur la RN 1019.

Concrètement qu'apporte cette Transjurane au Territoire de Belfort ?

Frédéric Rousse : Pour les travailleurs frontaliers, ça veut dire qu'ils vont pouvoir aller de Delle à Bienne en 55 minutes contre 1h20 environ aujourd'hui, et sur des routes beaucoup plus sécurisées. Et puis cette autoroute va permettre de développer l'économie comme c'est déjà le cas en Suisse, à Delémont, Porrentruy ou Boncourt. C'est un formidable levier pour attirer des entreprises. Aujourd'hui en Suisse le long de la Transjurane les entreprises obtiennent un permis de construire en seulement 10 jours . Notre but c'est de faire de Delle la troisième porte d'entrée sur la Suisse après Bâle et Genève.

Aujourd'hui il y a un autre chantier prioritaire pour vous c'est le passage de la RN 1019 en 2x2 voies (la route qui traverse le Territoire de Belfort en amont de la Transjurane)?

Frédéric Rousse : ça devient urgent parce qu'on va avoir un déferlement de poids-lourds qui vont arriver de l'A36 pour rejoindre la Transjurane et ça va faire un véritable goulot d'étranglement. Avec le développement de la Jonxion, de l'hôpital de Trévenans et le futur échangeur de Sévenans, il faut s'attendre à des embouteillages. Il faut une continuité pour absorber ce trafic. Mais le chantier n'est toujours pas lancé. Avec d'autres élus locaux nous poussons pour que le gouvernement lance le contrat de plan Etat-Région et trouve aussi le financement au moins pour lancer l'étude pour passer cette route en 2x2 voies entre la barrière douanière de Delle et l'échangeur de Sévenans voire au-delà puisque nos amis de Haute-Saône et notamment Héricourt sont partie prenante là-dessus.