Transports

Départementales en Dordogne : droite et gauche divisées en Vallée de l'Homme

Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord lundi 9 mars 2015 à 6:00

Le canton de la Vallée de l'Homme en Périgord noir
Le canton de la Vallée de l'Homme en Périgord noir © Radio France

France Bleu Périgord met les petits plats dans les grands pour les élections départementales. Ce lundi, lumière sur la Vallée de la Dordogne, un canton très disputé, puisque six binômes s'y présentent... Gauche et droite sont divisées.

La Vallée de l'Homme, 15.000 habitants et 26 communes autour du Bugue au Sud et de Montignac au Nord, en Périgord noir. Une zone très touristique, mais où la population locale est plutôt âgée, avec 31 % des habitants qui ont plus de 60 ans.

Un canton rès fréquenté donc l'été par les touristes, autour des grottes ornées , Lascaux 2, du futur centre international d'art pariétal Lascaux 4 qui ouvrira en 2016, mais aussi de nombreux châteaux au bord de la Vézère.

Reportage avec les candidats de la Vallée de l'Homme

Six binômes au total se présentent: Front de Gauche, PS, Ecologistes, UMP, FN et Laurent Mathieu, le maire de Montignac qui part sans étiquette. Autrement dit, gauche et droite sont divisées. Il y a d'abord le PS, qui espère sauver ses sièges. Car le canton est aujourd'hui divisé en deux entités, détenues chacune par des socialistes sortants, mais qui ne se représentent pas.

Nathalie Manet-Carbonnière, en lice pour le PS - Radio France
Nathalie Manet-Carbonnière, en lice pour le PS © Radio France
Nathalie Manet-Carbonnière, conseillère régionale PS et Christian Teillac tenteront donc de conserver le canton. Mais ils devront affronter deux binômes de gauche. Les Verts avec Jean-Marie Monteil, pompier professionnel et agricuteur, et Nathalie Pons, agricultrice bio qui défendent leur indépendance et disent ne pas vouloir vendre leur âme pour une alliance contre nature.

Les candidats EELV, Jean-Marie Monteil et Nathalie Pons - Radio France
Les candidats EELV, Jean-Marie Monteil et Nathalie Pons © Radio France
Et le Front de Gauche emmené par Jean-Paul Dubos et Geneviève Laval. 

Les candidats du Front de Gauche Jean Paul Dubos et Geneviève Laval - Radio France
Les candidats du Front de Gauche Jean Paul Dubos et Geneviève Laval © Radio France
À droite, ce n'est pas beaucoup plus simple. Laurent Mathieu a choisi de se passer de l'autorisation de l'UMP pour se présenter avec sa binôme Danièle Gouaud, contrôleur fiscal novice en politique, officiellement sans étiquette . Mais le maire de Montignac compte bien gagner cette élection au nez et à la barbe de l'UMP. Selon lui, le futur centre international d'art pariétal Lascaux 4, construit sur sa commune, justifie sa candidature.

Laurent Mathieu le maire de Montignac et sa binôme Danièle Gouaud - Radio France
Laurent Mathieu le maire de Montignac et sa binôme Danièle Gouaud © Radio France
À l'UMP Nathalie Fontaliran de Montignac et Jean Montoriol le maire du Bugue tentent de rester optimistes et estiment que "leur candidature n'est pas une affaire d'ambition, mais est au service des habitants du canton" .

Nathalie Fontaliran et Jean Montoriol, le maire du Bugue, candidats UMP/UDD - Radio France
Nathalie Fontaliran et Jean Montoriol, le maire du Bugue, candidats UMP/UDD © Radio France
Ajoutez à cela une candidature d'un binôme Front national avec Jehanne Ernault et Patrick Laflaquière et vous avez une situation très complexe.

Difficile donc de savoir qui sortira vainqueur et représentera la vallée de l'Homme cette très belle et pas si tranquille vallée des châteaux et des grottes préhistoriques ornées.