Transports

Déplacements : la voiture recule encore à Paris

Par Emilie Defay, France Bleu Paris Région et France Bleu vendredi 15 janvier 2016 à 16:44

© Maxppp

Le trafic automobile a baissé de 4% en 2014 par rapport à l'année précédente selon le bilan des déplacements publié vendredi par la Mairie de Paris. Dans le même temps : le nombre de vélos a augmenté de 8% et la fréquentation des transports en commun de surface de près de 7%.

La tendance, amorcée au début des années 2000, se confirme d'année en année : de moins en moins de voitures circulent dans Paris. Le trafic automobile a baissé de 4% en 2014 par rapport à 2013, selon le bilan des déplacements en 2014 à Paris, publié vendredi par la mairie de Paris. La voiture reste toutefois encore majoritaire. Elle représente 55% de la part du trafic.

Sur le périphérique, en revanche, le trafic est stable, malgré le passage de la limitation de vitesse de 80 à 70 km/h en janvier 2014. Mais ce changement a plutôt eu tendance à fluidifier la circulation puisque la vitesse moyenne a légèrement augmenté pour s'établir à près de 39 km/h.

Rééquilibrage au profit du vélo 

Dans le même temps, de plus en plus de vélos se sont mis à rouler dans les rues de la capitale. La fréquentation des pistes cyclables a augmenté de 8% en 2014 et les déplacements en Vélib' de 13%. La part des vélos représente 4% de l'ensemble des déplacements parisiens. 

C'est deux fois plus qu'en 2006 mais ce chiffre reste encore faible au vu des ambitions de la mairie de Paris : atteindre 15% d'ici 2020. La Ville compte sur le plan vélo, voté en 2015, et qui prévoit la création d'un "réseau express", pour accélérer encore le mouvement.

Dans les transports : gros succès du tramway

La baisse du trafic automobile s'est aussi accompagnée d'une hausse de la fréquentation des transports en commun : très légère pour le métro et le RER, en revanche le réseau de surface, bus et tramway, voit sa fréquentation bondir ( +15% pour les lignes de bus de proximité, + 13% pour le tramway T3).

Le nombre de deux-roues motorisés ne bougent pas

L'utilisation des deux-roues motorisés n'a que légèrement augmenté en 2014. Leur nombre est quasi stable depuis 2008. Ils représentent 17% du trafic dans Paris intra-muros.

Partager sur :