Transports

Des agressions et incivilités en progression de 15% au premier semestre à la SNCF en Région Centre

Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine vendredi 23 décembre 2016 à 10:30

Un TGV Bordeaux Lille arrêté une heure en gare de St Pierre à cause de l'incivilité d'un groupe de 120 chefs d'entreprises  en juin 2014
Un TGV Bordeaux Lille arrêté une heure en gare de St Pierre à cause de l'incivilité d'un groupe de 120 chefs d'entreprises en juin 2014 © Maxppp - Hugues Le Guellec

Selon un document interne, il y a eu en région Centre 225 actes recensés sur les 6 premiers mois de l'année. C'est 15% de plus par rapport au premier semestre 2015. Dans ce contexte, les syndicats ne comprennent pas la disparition des contrôleurs dans certains trains.

Comme prévu, le trafic des trans régionaux sera perturbé pour ce week-end de Noel.

Avec à partir d'aujourd'hui, 2 trains sur 3 entre Tours et Orléans et un train sur 2 entre Tours et Vendôme.

Trois syndicats de contrôleurs ( CGT, FO et SUD rail ) appellent à la grève. Ils protestent contre la disparition depuis le 11 décembre des contrôleurs dans certains trains de la ligne Tours-Nevers et Tours-Angers.

Parfois je me demande ce qu'il va m'arriver quand je monte dans un train. Est-ce que je vais me faire agresser ? Si on supprime les contrôleurs dans les trains on va pas réduire le nombre d'agressions sur les voyageurs - Une déléguée Sud Rail

Une décision de la SNCF dénoncée par les syndicats alors que les violences et les incivilités ne cessent d'augmenter dans les trains. Selon un document interne, il y a eu en région Centre 225 actes recensés sur les 6 premiers mois de l'année. C'est 15% de + par rapport au premier semestre 2015. Avec par exemple 44 agressions physiques sur agents et sur des voyageurs. C'est aussi 7 vols avec violence.

Pour Louis-Patrice Vincineaux, délégué Fo Cheminots, il est donc aberrant de vouloir faire rouler des trains sans contrôleurs.

La SNCF affirme qu'elle souhaite au contraire muscler les équipes chargées du contrôle, mais de manière aléatoire

La SNCF affirme qu'elle souhaite au contraire renforcer et muscler des équipes volantes plutôt que de laisser des contrôleurs tout seul dans un TER. Avec à la clé donc des contrôles plus aléatoires dans les trains mais aussi en gare que ce soit au départ ou à l'arrivée.