Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Des bornes auto-stop connectées créées et déployées par la communauté de communes Val de Drôme

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

La première borne auto-stop connectée vient d'être inaugurée à Eurre (Drôme) sur l'Ecosite. La première d'une série et d'un projet global pour faciliter la mobilité en milieu rural.

La première borne auto-stop connectée inaugurée sur l'Ecosite du Val de Drôme à Eurre (Drôme)
La première borne auto-stop connectée inaugurée sur l'Ecosite du Val de Drôme à Eurre (Drôme) © Radio France - Nathalie Rodrigues

Eurre, France

Il y a les grandes transhumances sur les routes des vacances, et puis il y a tous ces petits trajets que la communauté de communes Val de Drôme s'apprête à révolutionner.  

Elle vient d'inaugurer une borne connectée pour faciliter la vie des auto-stoppeurs à Eurre. Elle va en déployer progressivement sur tout un territoire allant de Livron-Loriol jusqu'à Vercheny, Omblèze, le Poët-Célard.

C'est une sorte de grand totem qui sera installé à des intersections, sur des ronds-points, des lieux stratégiques pour le transport. L'auto-stoppeur peut s'abriter sous une petite avancée et les voitures le verront de loin. Il aura juste à appuyer sur un bouton pour indiquer sa direction. La direction s'affiche alors en haut du totem grâce à des LED. Yves Pervier, élu à la communauté de communes et développeur de profession fait la démonstration ci-dessous.

115 bornes seront déployées au total, très progressivement, à partir de l'automne. Elles seront aussi reliées à une application pour téléphone portable, qui alertera l'automobiliste qu'il y a un auto-stoppeur sur son parcours ou qui attend à tel endroit.

Cette application marchera aussi comme Blablacar pour partager des trajets, trouver une voiture qui vous amènera à destination ou avancera vers un arrêt de car ou un endroit où prendre un vélo électrique. Jean Serret, le président de la communauté de communes, veut donner des solutions de mobilité en milieu rural.

Le déploiement des bornes et de l'application coûte 450 000 euros, subventionné. Il commencera réellement à l'automne.

Choix de la station

France Bleu