Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Des câbles de frein coupés sur des scooters en libre service à Paris

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Les scooters en libre service de Cityscoot et Coup ont été victimes de vandalisme à Paris. Certains engins ont eu les freins sectionnés. Les deux entreprises ont porté plainte.

3400 Cityscoot seront déployés d'ici la fin de l'année à Paris
3400 Cityscoot seront déployés d'ici la fin de l'année à Paris © Radio France - Emilie Defay

Paris, France

L'information a de quoi inquiéter, à Paris, des scooters en libre-service des flottes de Cityscoot et COUP n'ont plus de frein à la suite d'actes de vandalisme. Les câbles de certains scooters ont tout simplement été sectionnés. Pour Cityscoot, cela concerne une quarantaine de scooters sur les 1400 déployés à Paris. Pour COUP, une quinzaine de deux-roues sont victimes du même acte de vandalisme. 

Les entreprises ont porté plainte

Cityscoot assure que ses scooters sont inopérants dès lors que les freins sont sectionnés mais la marque dit avoir tout de même "renforcé le contrôle de ses scooters par ses agents" et affirme avoir diffusé un message d'alerte aux utilisateurs afin des les inciter à vérifier les freins lorsqu'il prennent un Cityscoot.

De son côté, COUP a décidé de désactiver temporairement son service à Paris le temps de passer en revue l'ensemble de ses scooters "dans les plus brefs délais".

Les deux sociétés ont porté plainte contre X. Cityscoot affirme par ailleurs que ces actes de vandalisme ont été commis dans un même quartier de Paris, se refusant toutefois à préciser lequel pour ne pas gêner l'enquête en cours.