Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Des centaines de curieux pour voir passer le convoi exceptionnel à Belfort

lundi 17 août 2015 à 19:04 Par Soline Demestre, France Bleu Belfort-Montbéliard

A Belfort, un nouveau convoi exceptionnel de General Electric a pris la route pour Strasbourg ce lundi matin. Avec ses 100 mètres de long, 7 mètres de large, 6 mètres de haut et ses 800 tonnes, le convoi transportant l'un des plus grosses turbines au monde a encore attiré des centaines de spectateurs.

La turbine au rond-point de l'Atria, le point le plus critique
La turbine au rond-point de l'Atria, le point le plus critique © Radio France - Soline Demestre

Le convoi a quitté les ateliers de General Electric vers 9h30 ce lundi matin. A bord, une turbine 9HA , comme le 29 juin dernier. C'est l'une des plus grosses turbines à gaz au monde. Elle pèse pas moins de 390 tonnes et pour la transporter il faut ce qu'il faut : un convoi de 110 mètres de long , 7 de large et 6 de haut, 800 tonnes au total à déplacer à travers Belfort. Un véritable spectacle en soi qui a attiré encore une fois plusieurs centaines de badauds.

A chaque convoi, on vient !

Joelle est venue exprès de Petit-Croix : "A chaque convoi, on vient ! C'est beau à voir, c'est très impressionnant". 

Eric , lui est venu avec son fils de 8 ans Corentin , très impressionné par la lenteur du convoi, pas plus de 5 km/h. Le papa lui admire l'organisation : "On voit la technologie française qui s'exporte et tout ce qui est mis en oeuvre pour ça, les insfrastuctures qui se démontent et qui se remontent".

Tous les feux et les panneaux sont abaissés pour laisser passer le convoi - Radio France
Tous les feux et les panneaux sont abaissés pour laisser passer le convoi © Radio France - Soline Demestre

On est vraiment à la limite du passage

La ville de Belfort a maintenant l'habitude de ces convois. Tous les feux tricolores et les panneaux de signalisation sont démontables. Mais il reste encore un point critique sur le parcours : le rond-point de l'Atria , avec le franchissement des remparts.

Il aura fallu cette fois encore quelques manoeuvres délicates, menées sous la surveillance de Daniel Sauvageot , technicien chargé des déplacements à la ville de Belfort : "on est vraiment à la limite du passage, donc il faudra des réaménagements au niveau du rond-point. C'est à l'étude avec Général Electric".

Bientôt de nouveaux aménagement au rond -point de l'Espérance

Et Hervé Malaval , responsable logistique chez General Electric , ajoute : "on a fait des améliorations déjà sur le carrefour de Brisach, qui était difficile. Au carrefour de l'Espérance on n'a pas eu le temps de le faire, mais on pourrait envisager de rabaisser les bordures, de faire quelque chose de plus solide pour permettre de faire passer les remorques. On réfléchit à la question."

Il aura fallu une grosse demi-heure pour que le convoi franchissent enfin les remparts et s'engagent dans l'avenue de la Laurencie.

Convoi SON 1

La turbine devrait arriver à Strasbourg d'ici une semaine (mardi 25 août). Elle prendra ensuite la direction de Kazan en Russie.

Convoi ENRO