Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Des chiens pour inspecter les bagages suspects sur le réseau SNCF Transilien

lundi 4 septembre 2017 à 20:11 Par Sylvie Charbonnier, France Bleu Paris et France Bleu

Chaque année, ce sont plus de 1.500 colis suspects qui sont signalés, soit environ quatre par jour. Ile-de -rance Mobilité et la SNCF ont décidé de faire appel à une vingtaine de brigades cynophiles, vingt couples chien-maître, plus rapides, avec des chiens dressés à repérer les explosifs.

Lina, chien renifleur
Lina, chien renifleur © Radio France - sylvie charbonnier

Île-de-France, France

En l'espace de trois ans, le nombre de sacs oubliés et signalés comme colis suspects, a augmenté de 122 %, sur le réseau Transilien. Cela représente plus de 1500 signalements, chaque année, soient environ quatre par jour. Ces signalements entretiennent le sentiment d'insécurité dans les transports d'Ile de France et contribue à provoquer des retards importants, quand on sait qu'il faut au moins une heure aux policiers, pour inspecter un bagage. La SNCF et Ile de France Mobilité, présidée par Valérie Pécresse, ont décidé de faire appel à des brigades cynophiles, plus rapides à intervenir. Quand il faut une heure aux hommes, il faut moins d'un quart d'heure aux chiens.

brigade cynophile dans le RER - Radio France
brigade cynophile dans le RER © Radio France - Sylvie Charbonnier

Des chiens dressés à repérer les explosifs

des brigades cynophiles dans les transports d'Ile de France

A la demande d'Ile de France Mobilité, la SNCF Transilien et la Direction de la sûreté, ont donc travaillé au déploiement d'un dispositif nouveau de 20 équipes de cyno-détection composées d'un maître chien et d'un chien spécialement dressé pour détecter les explosifs. Un projet, pour un coût de 6 millions d'euros sur trois ans, financés par Ile de France Mobilité pour 4 millions d'euros et par la SNCF pour 2 millions d'euros.

colis suspect dans un photomaton - Radio France
colis suspect dans un photomaton © Radio France - sylvie charbonnier