Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des étudiants ont mené une enquête sur la gratuité des bus à Niort

-
Par , France Bleu Poitou

Plus de deux ans après la mise en place de la gratuité des bus à Niort, des étudiants du pôle universitaire niortais ont réalisé une enquête sur le comportement des usagers ou des non usagers. De quoi alimenter le débat en cette période de campagne pour les municipales.

Etienne Bailly et Théo Charpentier font partie des neuf étudiants niortais qui ont mené cette enquête
Etienne Bailly et Théo Charpentier font partie des neuf étudiants niortais qui ont mené cette enquête © Radio France - Noémie Guillotin

C'est une enquête qui va sans doute faire parler en pleine campagne pour les élection municipales. A Niort, neuf étudiants en DUT statistique et informatique décisionnelle ont mené, dans le cadre de leurs études, une enquête sur la gratuité des bus à la demande du collectif "Marche pour le climat". Pour en savoir plus sur le comportement de ceux qui prennent le bus et de ceux qui ne le prennent pas, plus de deux ans après la mise en place de la gratuité.

La gratuité a attiré mais a aussi fait partir des usagers

L'objectif était d'atteindre 1000 réponses, ils en ont eu 1532. Via internet mais aussi en allant sur le terrain, place de la Brèche notamment. Résultat : "le pourcentage de nouveaux usagers à la suite de la gratuité est de 36,8%, soit 256 personnes", note Théo Charpentier, l'un des étudiants qui précise :"A cela, il faut enlever les personnes qui ont délaissé le bus depuis la gratuité, c'est 187 personnes, cela représente 22,3% des non-usagers".

Parmi les usagers avant la gratuité des bus, 44% disent que leur fréquence a augmenté. La gratuité est le facteur principal de l'utilisation des bus dans la CAN. L'aspect pratique arrive en deuxième position puis l'environnement. La rapidité affiche le plus faible pourcentage (20%).

Dans les motifs de la non utilisation, celui qui revient le plus c’est les horaires inadaptés à 37%. Vient ensuite un réseau insuffisant 35%. Le cadencement des bus est cité par 34% des répondants.

Pour moi, le bilan de la gratuité n'est pas positif

Un bilan qui n'est "pas positif" pour Christophe Huchedé, membre de la marche pour le climat représentant du groupe mobilité. "Pour transférer les automobilistes vers les bus, enfin les auto-solistes puisque 80% des voitures circulent avec une seule personne à bord sur Niort, il faut améliorer le cadencement, avoir des horaires qui sont tenus et que le bus soit aussi pertinent que la voiture en terme de temps de déplacement", estime Christophe Huchedé qui rappelle l'enjeu, "41% des émissions sur l'agglomération de Niort sont liées aux transports, dont les deux tiers à la voiture individuelle".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu