Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pau | Des faux PV contre le parking payant place Verdun

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre
Pau, France

Mardi soir, des palois ont eu la désagréable surprise de recevoir une contravention sur le pare-brise de leur voiture, garée sur la place Verdun. Il s'agissait en fait de faux PV pour protester contre l'arrêt de la gratuité du parking du centre-ville de Pau.

Un faux PV sur une voiture garée place Verdun, à Pau.
Un faux PV sur une voiture garée place Verdun, à Pau. © Radio France - Louise Buyens

La place Verdun payante, c'est pour bientôt. D'ici l'été 2017, il faudra payer un euro la demie-journée pour stationner sur le parking du centre-ville.

Mais Alain, membre du mouvement politique occitan Libertat !, ne l'entend pas de cette oreille. Il en est convaincu : "Une grogne s'est installée. Dans les prises de position sur Internet et dans ce qu'on entend dans la rue, on peut dire qu'il y a facilement 95% des gens qui sont opposés au paiement de la place Verdun".

Mardi soir, pour la fête de la musique, une douzaine de personnes, membres ou proches du mouvement se sont chargées de déposer de faux PV sur les pare-brises des voitures garées sur la place. Très similaires à de véritables contraventions, le numéro d'immatriculation, le prix de l'amende forfaitaire et l'emplacement du timbre poste inscrits sur le papier ont suffi à affoler les propriétaires des véhicules concernés. Alain s'en amuse : "Ça a énervé pas mal de monde. Il y a même des gens qui se sont engueulés."

On a démarré sur un coup un peu fort - Alain

Au premier abord, les indices de la supercherie sont discrets : un petit mot "c'est gentil, merci", signé François Bayrou et un onglet "destinataire" qui précise : "Comité Verdun gratuit, pour toute réclamation, écrire à : Maire de Pau, Place Royale, 64000 Pau".

"On a démarré sur un coup un peu fort", explique Alain qui espère faire réagir les gens car pour lui, "cette place [qui] a toujours été gratuite" ne doit pas devenir payante.

Accompagné d'autres membres de Libertat ! et de participants à Nuit Debout, Alain assure qu'un comité est en train de s'organiser "pour faire en sorte que Bayrou cède".

Fin mars, un palois avait lancé une pétition en ligne contre le parking payant. Elle a déjà recueilli plus de 1300 signatures.

De faux PV sur la place de Verdun

Choix de la station

À venir dansDanssecondess