Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Des fissures dans le revêtement de chaussée de la côte de Morre: rien de grave selon le conseil départemental

-
Par , France Bleu Besançon

Des fissures sont apparues dans le revêtement de la côte de Morre, alors que la route a fait l'objet de gros travaux de consolidation pour lutter contre des affaissements. Rien de grave selon le conseil départemental du Doubs, ce problème était prévu et devrait être réglé sans gêne pour les usagers.

Des fissures sont apparues sur le bitume de la côte de Morre
Des fissures sont apparues sur le bitume de la côte de Morre © Radio France - Christophe Mey

Morre, France

Des fissures sont apparues ces derniers jours sur le revêtement de la route départementale 571 dans la côte de Morre, l'une des voies d'accès à Besançon depuis le plateau. La route avait pourtant fait l'objet d'importants travaux de consolidations ce printemps et cet été. Entre les interventions programmées et les aléas imprévus, la côte de Morre était restée en chantier du 6 mai 2019 jusqu'au 9 août, entraînant une coupure totale ou partielle de la circulation. Un chantier rendu nécessaires par des glissements de terrain occasionnant des affaissements dangereux, susceptibles d’évoluer rapidement et d’entraver la circulation. 

Depuis le 9 août, la RD 571, qui voit passer environ 15 000 véhicules par jour, est à nouveau ouverte à la circulation dans les deux sens. Mais ces derniers jours, des fissures d'un à deux centimètres de large ont fait leur apparition dans le grand virage avant le village de Morre, dans le sens descendant, à l'un des endroits où les travaux de consolidation viennent d'être réalisés. 

Ces fissures ne sont pas une surprise

De quoi susciter des interrogations, mais le conseil départemental du Doubs, gestionnaire de cette portion de route, se veut rassurant, ce micro-affaissement était même attendu par le service des routes du département. "Nous avons créé une butée en bas du talus pour bloquer le glissement de terrain" explique Odile Vannière, la directrice adjointe du service, "et nous savions que le remblai allait se tasser, or les fortes pluies de ces derniers temps ont activé ce tassement". 

Les fissures dans le bitume sont les conséquences de ce léger affaissement du sol. Selon le conseil départemental, elles ne présentent aucun risque et ne devraient pas s'aggraver significativement. Une intervention va être programmée  dans les prochaines semaines pour colmater ces fissures, mais il ne sera pas nécessaire de fermer une nouvelle fois la route, une circulation alternée sera mise en place pendant environ deux heures au moment de l'intervention.

En revanche, le nouveau remblai n'a pas fini de se tasser à cet endroit: les spécialistes estiment que les micro-mouvements de terrain vont se poursuivre pendant les deux ou trois prochaines années. Les fissures risquent donc à nouveau d'apparaître et il faudra régulièrement les colmater. Ce n'est que lorsque le terrain sera totalement stabilisé que l'enrobé de cette partie de la route sera entièrement refait, comme dans la partie supérieure avant le Trou au Loup.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu