Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Des milliers d'automobilistes marseillais reçoivent des PV de stationnements par erreur

-
Par , France Bleu Provence

Entre le 1er et le 13 février, plusieurs milliers d’automobilistes ont reçu des amendes de stationnement par erreur à Marseille. D'après la mairie, il s'agit d'un bug informatique. Tout devrait rentrer dans l'ordre à la fin du mois. En attendant, la mairie demande aux victimes de ne pas payer.

A la suite d'un bug informatique, des milliers d'automobilistes reçoivent des PV par erreur
A la suite d'un bug informatique, des milliers d'automobilistes reçoivent des PV par erreur © Radio France - Nina Valette

Marseille, France

Plusieurs milliers d'automobilistes marseillais reçoivent des PV de stationnement par erreur. Par erreur oui, parce que ces conducteurs ont payé l'emplacement soit par abonnement, soit via l'horodateur. Sauf que depuis quelques jours, dans certaines rue comme dans le 5e arrondissement, les propriétaires de voitures reçoivent deux, trois, quatre verbalisations pour rien. Et à 17 euros l’amende, la facture monte très vite. 

"Ça fait flipper de payer quelque chose qu'on a déjà payé." Chantal, habitante du 15e arrondissement de Marseille

Chantal habite rue Terrusse dans le 5e arrondissement. Elle paye son stationnement à la semaine : preuve à l'appui.  Et pourtant, elle a reçu non pas une mais, deux verbalisations. "Et heureusement, j'ai gardé mes tickets. Parce que ça me fait 34 euros quand même !  En plus mes tickets vont à la poubelle d'habitude. Ça fait quand même flipper de payer quelque chose qu'on a déjà payé. Donc hors de question de payer. Je vais faire opposition et envoyer les preuves", raconte cette Marseillaise. 

Un bug informatique

"D'ici un mois tout devrait rentrer dans l'ordre", tente de rassurer Jean-Luc Ricca, adjoint chargé du stationnement à la Ville de Marseille. L'élu explique qu'il s'agit tout simplement d'un bug informatique. "Depuis le mois de janvier, il y a un nouveau système. Désormais les automobilistes renseignent la plaque d'immatriculation sur la machine directement dans la rue. L'information part alors dans un serveur. Et lorsque les voitures de la société SAGS passent pour un contrôle, elles peuvent faire le tri entre les voitures en règles et les autres. Sauf qu’il y a eu un problème de synchronisation." La société SAGS est en charge de la verbalisation des conducteurs qui ne paient pas le stationnement dans la ville. Le système en place depuis le début de l’année n’est pas encore totalement au point. 

"C’est encore très nouveau. Chaque problème informatique, nous permet d'être plus performant par la suite." - Jean-Luc Ricca, adjoint chargé des transports à Marseille. 

Si vous êtes victime de ces verbalisations par erreur, il faut contester l’amende annonce l’élu. "Dans l’enveloppe avec l’amende, il y a un document pour contester. Il faut juste le retourner. Je suis sur le dossier depuis quelques jours. Je reçois dans mon bureau de nombreux marseillais victimes, et je fais donc du cas par cas pour régler le problème."

Avec le nouveau système les automobilistes doivent renseigner la plaque d'immatriculation pour obtenir un ticket  - Radio France
Avec le nouveau système les automobilistes doivent renseigner la plaque d'immatriculation pour obtenir un ticket © Radio France - Nina Valette