Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Des murs anti-bruit en construction sur l'autoroute A7

-
Par , , France Bleu Vaucluse

Vinci autoroutes investit 20 millions d'euros pour construire plusieurs kilomètres de murs anti-bruit le long de l'autoroute A7 à Mondragon, Courthézon et Sorgues.

Construction d'un mur anti bruit (illustration)
Construction d'un mur anti bruit (illustration) © Maxppp - Sollier

Courthézon, France

C'est ce lundi que Vinci autoroutes a lancé les travaux de construction de murs anti-bruit sur l'autoroute A7 sur Sorgues , Courthézon et Mondragon.

La société Vinci autoroutes dans son plan de relance avec l'Etat mène donc aussi un programme de réduction des nuisances sonores dans le Vaucluse, à hauteur de 20 millions d'euros.

"Le mur est constitué d'une semelle en béton, sur laquelle viennent s'ancrer des poteaux métalliques. On vient insérer des lattes de bois verticales dont la structure intérieure comporte de la laine de roche, qui a un pouvoir absorbant sur le bruit environnant"

Frédéric Gotlib

A Courthézon, deux kilomètres de mur antibruit vont être érigés côté village, un kilomètre en face, hameau de la Plantade. A Sorgues ce sera un peu plus de 400 mètres de mur et 1,6 km à Mondragon.

"Je n'entends plus le bruit des voitures" - un riverain

A proximité de l'autoroute, il faut dire que le grondement est continu. "C'est très bruyant, ceux qui habitent là, je ne sais pas comment ils font, c'est horrible", lâche une passante.

Reportage à Courthézon

Les riverains, eux, s'y sont faits. : "Au début, c'était gênant pour dormir, on entendait le bruit des voitures. Après quelques années, on s'y est fait. Je ne l'entends plus", estime cet habitant de Courthézon.

Les travaux doivent durer six mois, jusqu'au 7 juillet. Aux abords des chantiers, les voies sont réduites, la vitesse est limitée à 90 km/h.