Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

90 euros d'amende pour ceux qui empruntent à vélo les voies du tram : une pétition lancée à Nancy

mercredi 11 avril 2018 à 16:22 Par Marie Roussel et Mohand Chibani, France Bleu Sud Lorraine

Lettre ouverte aux élus de la métropole et pétition sur les réseaux sociaux. Un collectif passe à l'offensive pour contester la volonté du Grand Nancy de verbaliser ceux qui empruntent les voies du tram à vélo. 22 cyclistes ont déjà été verbalisés dans l'agglomération depuis début 2018.

Le collectif Nancylcette accuse la métropole d'être hostile aux vélos.
Le collectif Nancylcette accuse la métropole d'être hostile aux vélos. © Maxppp - Alexandre Marchi

Nancy, France

Depuis le début de l'année 2018, les PV pleuvent pour verbaliser ceux qui empruntent à vélo les voies du tramway nancéien. Ils sont 22 depuis le début de l'année à avoir dû payer une amende de 90 euros, mais en réalité beaucoup plus nombreux à rouler sur cette voie réservée. "Nous si on utilise la voie du tram, c'est aussi parce qu'on se sent plus en sécurité", justifie Christophe, un cycliste.

Une vingtaine d'accidents

Contre ces contraventions, le collectif Nancyclette a donc écrit une lettre ouverte aux élus pour exiger de développer davantage de piste cyclables dans l'agglomération. Ils ont également lancé une pétition sur les réseaux sociaux. "On attend d'autres infrastructures pour les cyclistes. Mais malheureusement, il n'y a que la voie du tram à ce jour. Donc c'est celle que l'on emprunte préférentiellement", détaille Myriam, membre du collectif.

Nous ne faisons que respecter ou faire respecter la loi", rétorque Malika Dati, élue du Grand Nancy.

De son côté, la Métropole du Grand Nancy invoque des raisons de sécurité. L'an dernier, en 2017, une vingtaine d'accidents dans l'agglomération ont impliqué un tram et un cycliste. 

"On s'est pas réveillé un matin pour avoir une action que empêche les vélos d'aller sur la voie du tram. C'est juste que c'est interdit, répond Malika Dati, vice-présidente de la Métropole en charge des mobilités. Je n'ai pas envie de porter la responsabilité demain si on a un drame de dire : " on aurait pu faire des choses ; on a pas pu faire". Et donc nous ne faisons que respecter ou faire respecter la loi", tranche l'élue.

Dans l'agglomération nancéienne, 150 kilomètres de pistes cyclables sont aménagées aujourd'hui.