Transports

VIDEO - Des navettes sans chauffeur testées au coeur de Paris

Par Bastien Deceuninck et Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu mardi 24 janvier 2017 à 8:37

Les navettes transportent 12 personnes sur une voie fermée à la circulation
Les navettes transportent 12 personnes sur une voie fermée à la circulation © Radio France - Bastien Deceuninck

Deux navettes sans chauffeur ont été installées sur le pont Charles de Gaulle à Paris, entre la gare d'Austerlitz et la gare de Lyon. Pendant trois mois, jusqu'au 7 avril 2017, elles vont transporter gratuitement des passagers. Une expérimentation menée par la RATP.

La RATP se lance dans les navettes autonomes. Deux navettes, sortes de minibus sans chauffeur, ont été mises en service lundi 23 janvier 2017 sur le pont Charles de Gaulle, entre la gare de Lyon et la gare d'Austerlitz, dans le 12e arrondissement de Paris. Les deux navettes feront des allers-retours entre les deux gares, sept jours sur sept, de 14h à 20h.

Les navettes peuvent transporter jusqu'à 12 personnes et disposent de six places assises. C'est gratuit. Même si elles sont entièrement autonomes, elles circulent dans une voie fermée, et toujours en présence d'un agent de la RATP.

La navette est bardée de capteurs à l'avant et à l'arrière lui permettant de se repérer dans l'espace. Le guidage est fait par satellite. - Radio France
La navette est bardée de capteurs à l'avant et à l'arrière lui permettant de se repérer dans l'espace. Le guidage est fait par satellite. © Radio France - Bastien Deceuninck

Pour parcourir les 200 mètres du pont, elles mettent entre une et deux minutes, à la vitesse de 8 kilomètres par heure. Leur déplacement se fait grâce à un guidage satellite et à des capteurs répartis sur toute la carrosserie. Cela leur permet, par exemple, de se croiser au milieu du pont. La zone où les navettes roulent a également été cartographiée et enregistrée dans leurs mémoires.

Donnez votre avis sur ce nouveau service

L'objectif de la RATP est avant tout de recueillir les avis des usagers sur ce nouveau moyen de transport, avec dans l'idée de le mettre en place là où une ligne de bus ne serait pas rentable. A terme, la navette pourrait être appelée grâce à une application sur smartphone. Cette expérimentation, grandeur nature, permettra aussi de faire un bilan précis des performances, de la fiabilité et de la sûreté de ce minibus électrique autonome.

Une tablette dans la navette permettra à terme de choisir sa destination - Radio France
Une tablette dans la navette permettra à terme de choisir sa destination © Radio France - Bastien Deceuninck

Pourrait-on imaginer bientôt des rues remplies de navettes autonomes? Pas sûr d'après Gilbert Gagnère, le PDG d'Easymile, la société française qui a conçu les navettes. "Nous avons déjà testé les navettes dans un flux de voitures notamment en Finlande et en Espagne, mais tout dépend du flux : cette navette ne pourrait pas faire le tour de la place de l'Etoile à 18 heures, et elle ne le pourra sans doute jamais."

D'autres tests sont déjà prévus

La première démonstration avait eu lieu fin septembre 2016 sur les berges. D'autres tests sont prévus au cours de cette année 2017. Une expérimentation aura lieu entre le château de Vincennes et le parc floral du bois de Vincennes. Une desserte interne est prévue sur le site du CEA Saclay.

Le service devrait fonctionner 7 jours sur 7. Deux hangars ont été installés pour permettre le rechargement des navettes. - Radio France
Le service devrait fonctionner 7 jours sur 7. Deux hangars ont été installés pour permettre le rechargement des navettes. © Radio France - Bastien Deceuninck