Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Radars embarqués dans des voitures privées : l'activité se développe dans la Manche

-
Par , France Bleu Cotentin

Depuis janvier 2019, ces voitures-radars privées circulent sur les routes de notre département et flashent les contrevenants. Cette activité a été confiée à l'entreprise Mobiom qui a créé il y a quelques mois un site à Cherbourg et qui va bientôt en créer deux autres à Valognes et Lingreville.

Les voitures-radars privées effectuent des contrôles sur les routes de la Manche depuis janvier 2019.
Les voitures-radars privées effectuent des contrôles sur les routes de la Manche depuis janvier 2019. © Maxppp - PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Manche, France

Le déploiement des voitures-radars privées s'intensifie dans le département de la Manche. Au départ, début 2019, il s'agissait de voitures qui venaient des autres départements normands et qui effectuaient des contrôles sur le territoire manchois. Désormais, ces véhicules sont basées dans la Manche. 

L'entreprise Mobiom, chargée de cette activité, a créé un premier site à Cherbourg il y a quelques mois. Elle aura également des implantations à Valognes et Lingreville dans le centre-Manche, "prochainement" souligne la préfecture de la Manche. La société recrute en ce moment des conducteurs et recherche d'autres endroits dans le département pour créer des points de stationnement de ses voitures-radars privées. 

Des contrôles uniquement sur les deux voies

Ces véhicules effectuent des contrôles uniquement sur des routes bidirectionnelles, les deux voies qui n'ont pas de séparateur au milieu, et seulement sur les zones établies par les services de l'Etat.

Chaque mois, ces services proposent une dizaine de sections de routes à contrôler à travers tout le département, en fonction de l'analyse de l'accidentologie et des comportements. La direction départementale des territoires travaille également avec l'escadron départemental de la sécurité routière de la gendarmerie pour affiner les priorités en matière d'horaires, de jour, savoir à quel moment ces contrôles sont le plus pertinents.

La préfecture ne peut exiger, au maximum, que 20% de contrôles spécifiques. Les 80% restants sont programmés par la société Mobiom, pour optimiser les déplacements de ses véhicules.  Mais les contrôles se font toujours sur les portions de route déterminées par les services de l'Etat, jamais en dehors, précise la préfecture de la Manche.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu