Transports

Des riverains de Plaissan excédés par les camions

France Bleu Hérault vendredi 30 octobre 2015 à 18:32

des membres du collectif
des membres du collectif © Radio France - Thomas Pontillon

Quelque 150 à 250 poids lourds passent dans la rue principale de Plaissan tous les jours. Certains habitants ne supportent plus le bruit, la pollution et les dégâts causés par les engins. Le bitume et les trottoirs sont abîmés, mais pas seulement...

_"Tout bouge dans la maison" peste Renée. Cette dame vit dans la rue principale de Plaissan et retrouve parfois ... sa vaisselle cassée. "_C'est à cause des vibrations des camions lorsqu'ils passent devant ma fenêtre" assure-t-elle

Ici,  sur la RD2, au moins 150 camions passent chaque jour. _"Parfois près de 250"  explique l'un des riverains qui a compté lui-même les poids lourds. "Certains transportent du carburant. Ils viennent du port de Sète ou de Frontignan. Ce sont des marchandises dangereuses !"_

La sécurité en question 

"La rue principale n'est pas assez large pour que deux camions se croisent. A chaque fois, ils montent sur les trottoirs"  explique Denis Florence, le président du collectif des riverains. "La sécurité n'est pas assurée" selon lui. 

Comme ses voisins, il voudrait voir les routiers quitter Plaissan pour prendre l'autoroute ou un autre chemin. 

un camion dans la rue principale - Radio France
un camion dans la rue principale © Radio France - Thomas Pontillon

Une étude en cours 

Depuis le 29 octobre une étude globale est lancée par le conseil général de l'Hérault, en charge des routes. "Les conclusions seront remises en janvier prochain. A ce moment, les experts pourront donner des préconisations." explique la maire de Plaissan, Béatrice Négrier. 

Le plus probable, c'est l'installation d'un rond-point en entrée de ville ou d'un feu tricolore pour "casser" la vitesse. Le flux de circulation pourrait également être réparti avec la ville voisine. 

Des pistes seulement envisagées pour le moment . Les riverains risquent d'entendre encore le bruit des camions un bon moment ..

Reportage à Plaissan de Thomas Pontillon

ITW de Denis Florence, président du collectif des riverains