Transports

Des TGV pour la ligne Bordeaux-Marseille commandés par l'Etat pour sauver Alstom à Belfort

Par Loick Guellec, France Bleu Gironde et France Bleu Provence mardi 4 octobre 2016 à 13:17

Le TGV dernière génération
Le TGV dernière génération © Maxppp -

Le gouvernement a annoncé ce mardi matin de nouvelles commandes de TGV pour maintenir l'activité de l'usine Alstom à Belfort. Sur les 21 TGV retenus, 15 seront destinés à la ligne Intercités Bordeaux-Marseille et à la liaison Montpellier-Perpignan.

Le site Alstom à Belfort avec plus de 400 salariés va pouvoir maintenir son activité alors que le groupe envisageait de le fermer en raison de sa faible activité. L'Etat a décidé de lui commander 21 TGV, 15 pour la ligne Intercités Bordeaux-Marseille et Montpellier-Perpignan et 6 pour la liaison Paris-Turin-Milan. L'Etat dépensera 450 millions d'euros. De son côté, Alstom s'est engagé à investir 40 millions d'euros d'ici 2020.

"Une Ferrari sur une départementale"

Parmi les premières réactions, celle de l'Autra, l'Association des Usagers des Transports de la Région Aquitaine.Son président Christian Braucaret évoque les nombreux retards sur cette ligne qui s'arrête notamment à Langon, Agen, Toulouse, Narbonne et Montpellier. Mais il souligne sa vétusté avec de nombreux passages à niveau; pour lui cette commande de TGV à Alstom c'est "comme si on mettait une Ferrari sur une route départementale car le gain de temps sera faible".

Pour l'instant, on ne connait pas le calendrier de la mise en service de ces nouveaux TGV.

Alstom : 21 TGV et 20 locomotives dépanneuses pour sauver l'usine de Belfort

Partager sur :