Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Des TGV privés entre Madrid et Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault

L'autorité de la concurrence espagnole a autorisé ce lundi l'entreprise privée ILSA à proposer des trajets entre Madrid et Montpellier. Cette route était jusqu'alors gérée par un opérateur public.

L'entreprise Ilsa pourra proposer des trajets entre Madrid et Montpellier
L'entreprise Ilsa pourra proposer des trajets entre Madrid et Montpellier © Maxppp - Antonio Ruiz del Árbol

Montpellier, France

C'est une petite révolution dans le secteur des transports : une compagnie privée a obtenu le droit de faire circuler des trains entre la France et l'Espagne. Avec l'accord de la Commission nationale des marchés et de la concurrence espagnole (CNMC), le groupe ILSA, filière ferroviaire du groupe aérien espagnol Air Nostrum, proposera prochainement des trajets entre Montpellier et Madrid, une route historiquement gérée par les opérateurs publics SNCF et Renfe. 

Madrid à 5h50 de Montpellier

La ligne desservira également Narbonne, Perpignan, Barcelone et Saragosse. ILSA mise sur deux allers-retours par jour, contre seulement un aujourd'hui. L'entreprise espagnole promet des trains moins chers et plus rapides entre Montpellier et la capitale espagnole : au dépôt de sa demande, Ilsa évoquait des trajets entre Madrid et Montpellier en 5h47. 

On ne connaît pas pour l'heure la date de lancement de ces nouveaux trains, mais les états membres de l'Union européennes ont jusqu'en 2020 pour mettre en place les structures nécessaires à l'ouverture à la concurrence des transports ferroviaires sur les lignes nationales. Les lignes internationales sont déjà ouvertes à la concurrence, depuis 2010. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu