Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le GCO, grand contournement ouest de Strasbourg

Des tracteurs, des élus, des associations anti-GCO dans la rue samedi à Strasbourg

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass
Strasbourg, France

Les opposants au grand contournement ouest (GCO) de Strasbourg manifesteront samedi après-midi dans la capitale alsacienne. Citoyens, élus, et agriculteurs viendront des villages traversés par la future autoroute A355. Plus d'une cinquantaine de tracteurs sont attendus.

Action des opposants au GCO à Kolsheim le 27 septembre 2014
Action des opposants au GCO à Kolsheim le 27 septembre 2014 © Maxppp -

Les opposants au grand contournement ouest (GCO) de Strasbourg manifesteront samedi après-midi dans la capitale alsacienne. Citoyens, élus, et agriculteurs viendront des villages traversés par la future autoroute A355 dont la mise en service est prévue en 2020. Plus d'une cinquantaine de tracteurs sont attendus.

Cette future deux fois deux voies, longue de 24 km, sera raccordée aux autoroutes A4 et A352. Selon Vinci, entre 20.000 et 32.000 véhicules rouleront chaque jour sur cet axe. L'autoroute sera payante sauf sur un tronçon de 2 km. Pour la traversée complète, le tarif devrait avoisiner 3 euros pour les voitures (0.13 euro le kilomètre) et 9 euros 60 pour les poids lourds mais il sera modulable. Par exemple, ça sera deux fois plus cher pendant les heures de pointe et le tarif sera plus élevé pour les camions pollueurs.

Les premiers forages ont débuté il y a deux semaines mais les gros travaux ne débuteront que dans un an. Ce qui fait bondir les opposants au GCO, c'est la destruction de parcelles agricoles et naturelles. "On est là pour empêcher qu'on vandalise notre patrimoine, nos paysages et nos terres" explique Dany Karcher, le maire de Kolbsheim.

Une vingtaine de communes se trouvent sur le tracé du GCO. Le coût du chantier sera d'environ 520 millions d'euros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess