Transports

Des trains en plus pour les frontaliers mosellans

Par Clément Lhuillier, France Bleu Lorraine Nord jeudi 17 septembre 2015 à 17:13

La gare de Thionville
La gare de Thionville © Radio France - Clément Lhuillier

La SNCF a présenté jeudi en gare de Thionville le nouveau cadencement des trains express régionaux entre la Moselle et Luxembourg qui entrera en vigueur en avril 2016. Elle promet plus de dessertes et de confort aux usagers.

La gare de Thionville n’a pas été choisie par hasard par la direction régionale de la SNCF pour lancer le compte à rebours avant l’arrivée du nouveau cadencement : elle est sur la ligne ferroviaire la plus fréquentée de la région, avec 9000 voyageurs par jours, qui partent, pour la plupart, travailler au Luxembourg. Une ligne saturée aux heures de pointes, et sur laquelle les usagers ont pris l’habitude de voyager debout, faute de place, et dont les retards sont réguliers :

Commentaires d'usagers frontaliers en gare de Thionville

1 train toutes les 10 minutes

« Dés avril 2016, notre offre sera totalement remise à plat », promet Christophe Deprez, directeur régional TER en Lorraine. Principale amélioration, la desserte la plus sensible entre Thionville et Luxembourg passera de 69 à 112 trains par jour, soit un train toutes les 10 minutes en heures de pointes. Même chose entre Metz et Luxembourg avec 104 trains quotidiens, contre 82 actuellement. « Nous triplons également les arrêts à Woippy et quadruplons sur Uckange, pour désengorger la gare de Thionville » poursuit Christophe Deprez.

Christophe Deprez, directeur délégué TER en Lorraine

Augmenter la productivité

Un véritable pari pour la compagnie ferroviaire qui compte opérer ces changements sans dégager de moyens supplémentaires. « Nous ne mettrons pas de trains en plus, nous allons augmenter la productivité de ceux qui sont déjà sur la ligne ». Cela va donc impliquer une profonde réorganisation des cadences de maintenance des matériels, puisque les rames sont vérifiées en fonction du nombre de kilomètres parcourus. Les personnels vont donc devoir également s’adapter.

La gare de Thionville - Radio France
La gare de Thionville © Radio France - Clément Lhuillier

Pas de hausse du prix du billet

Avec des trains supplémentaires, le risque d’incidents et de retards n’est il pas multiplié également ? _« C’est un risque, reconnaît Christophe Deprez, mais nous avons notamment prévu des rames de secours »._ Par ailleurs, la SNCF envisage de créer une « garantie régularité » pour indemniser ses abonnés en cas de retards. La nouveauté, c’est que cette garantie opérerait sur toute la ligne, y compris jusqu’à Luxembourg.

Pour financer ce nouveau plan de circulation, la SNCF compte sur une hausse de la fréquentation de ses trains de 15% dans le sillon mosellan, et sur 7 millions d’euros de recettes supplémentaires. Dernière promesse, et pas des moindres, le cadencement n’engendrera pas de hausse des tarifs des billets et des abonnements. Du moins pour le moment. Car les prix se décident en concertation avec le Conseil Régional. Le nouvel exécutif né de la fusion entre Alsace, Lorraine et Champagne- Ardenne décidera, ou non, de poursuivre cette politique tarifaire.