Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Des trains sans contrôleurs sur la ligne TER Aix - Marseille

lundi 6 mars 2017 à 6:00 Par Lisa Melia, France Bleu Provence et France Bleu

A partir de ce lundi 6 mars, la moitié des TER sur la ligne Aix - Marseille n'auront plus de contrôleurs systématiquement à bord. Une mesure d'efficacité, argue la direction. La CGT s'y oppose.

Contrôles dans un TER PACA
Contrôles dans un TER PACA © Maxppp - Patrick BLANCHARD

Bouches-du-Rhône, France

Sur le parvis de la gare Saint Charles, à Marseille, Yacine prend la nouvelle avec un sourire : "Je suis plutôt pour des TER sans contrôleurs. Cela va obliger les gens à se responsabiliser, à arriver à temps pour acheter et composter leurs billets."

Quelques dizaines de mètres plus loin, Yvon n'est pas du tout d'accord. Le retraité estime que les fraudeurs vont en profiter : "Dans mon train, aujourd'hui, j'entendais une dame qui se plaignait, justement, de ne pas avoir été contrôlée. Elle disait que si elle avait su, elle n'aurait pas acheté de billet."

Retardataires à l'amende

"Dans le train, nous sommes là pour faciliter le trajet des voyageurs, vendre des billets aux retardataires, aider les gens à ranger leurs bagages, demander aux fumeurs d'éteindre leur cigarette..." Pascal Guglielmi, responsable CGT des contrôleurs de Marseille, estime que la mesure voulue par la direction conduira à moins de sécurité et plus de problèmes pour les voyageurs.

Surtout sur la ligne Aix - Marseille, l'une des plus problématiques du réseau régional dans le domaine des incivilités. Si les contrôleurs reconnaissent qu'ils ne peuvent pas toujours empêcher les agressions, ils sont au moins là pour calmer les esprits et accompagner les voyageurs agressés.

"C'est une prise au piège pour les voyageurs, ajoute le contrôleur. Cette ligne Aix - Marseille est surtout utilisée par des travailleurs, des gens qui sortent parfois du bureau en retard et qui doivent courir pour attraper leur train." La CGT affirme que ces retardataires, qui n'ont pas le temps d'acheter leur billet en gare, ne pourront plus se mettre en règle auprès du contrôleur et risquent l'amende en cas de contrôle à la sortie du train.

"C'est limite de l'arnaque", peste Pascal Guglielmi. La CGT a distribué des tracts résumant ce cas de figure aux voyageurs habituels de la ligne, "ça a eu beaucoup de succès", assure le responsable. La CGT organise ce lundi 6 mars, à 11h45, un rassemblement pour "inaugurer le premier TER sans contrôleur, qui partira un peu après midi", indique Pascal Guglielmi.

Plus de sécurité et moins de fraude

Du point de vue de la direction, la mesure n'a rien d'exceptionnel. "Cela existe déjà en région parisienne depuis 30 ans, en Alsace où 92% des TER fonctionnent comme ça, mais aussi autour de Lyon, sur la ligne Paris - Beauvais, en Bretagne et en Pays de la Loire, énumère Joëlle Redor, directrice commerciale et qualité TER PACA. Nous sommes l'une des dernières régions à ne pas fonctionner comme ça."

La direction n'a pas l'intention de vider les trains. Des brigades mobiles assureront des contrôles aléatoires des rames et pourront surveiller que le voyage se déroule correctement. "Ces agents seront plus agiles, précise Joëlle Redor. Or, nous savons aujourd'hui que les fraudeurs se passent le mot, dès qu'ils voient un contrôleur dans le train. Avec ces brigades mobiles, on a une chance de les surprendre, la lutte contre la fraude est plus efficace."

Pour l'instant, les TER circulant après 19h, ainsi que tous ceux qui vont au-delà d'Aix-en-Provence, vers Meyrargues et Pertuis, continueront d'avoir des contrôleurs à bord. Au final, la mesure ne concerne que 20 des 40 allers-retours quotidiens sur la ligne. "Nous n'avons pas non plus de projet d’extension, assure Joëlle Redor. Contrairement à l'Alsace, par exemple, PACA n'a pas vocation à généraliser les TER sans contrôleur."

La direction se donne un an pour tester le concept, dresser le bilan et réaliser les ajustements nécessaires. D'ici là, aucune autre ligne provençale ne perdra ses contrôleurs.