Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Des travaux perturbent les services de la SNCF sur la ligne Limoges-Périgueux et à Saint-Priest Taurion

-
Par , France Bleu Limousin

En ce jour de rentrée scolaire, les services de la SNCF sont perturbés sur plusieurs lignes en raison de travaux sur les voies. Sur la liaison entre Montluçon et Bordeaux via Limoges et Périgueux, et à la gare des Bardys à Saint-Priest Taurion où il n'y a plus d’arrêt jusqu'au 22 septembre.

Des agents SNCF en plein travaux de modernisation sur les voies (photo d'illustration)
Des agents SNCF en plein travaux de modernisation sur les voies (photo d'illustration) © Maxppp - Gregory YETCHMENIZA

Limoges, France

Une grève a perturbé le trafic des trains ce dimanche à l'arrivée et au départ d'Ussel vers Limoges et Bordeaux via Brive. Ce lundi, d'autres perturbations sont à prévoir sur d'autres axes, mais cette fois à cause de travaux. En particulier à Saint-Priest Taurion, au nord de Limoges. Jusqu'au 22 septembre, il n'y a plus d’arrêt du tout à la gare des Bardys. Il est demandé aux usagers et notamment aux lycéens qui font leur rentrée scolaire ce lundi, de prendre le train dans l'autre gare de la commune à plusieurs kilomètres. Ce qui ne plaît pas du tout au maire, déjà agacé par la politique de la SNCF dans cette gare.

Un Bernard Dupin agacé alors que des bus de remplacement lui ont d'abord été annoncés :"On est habitué à ce genre de volte face de la SNCF. Il nous ai arrivé à plusieurs reprises d'avoir des problèmes sur cette gare. Les heures d'arrêts sont très mal positionnées. Sur le fait qu'il n'y ai plus d'arrêt du tout sans bus de remplacement, on est totalement contre. Si il y a deux gares à Saint Priest, elles sont distantes de plus de 3 kilomètres 500. C'est une gène importante pour les élèves. C'est une contrainte supplémentaire pour les parents pour descendre les jeunes à la gare du bourg. Et c'est surement encore plus pénalisant pour le retour le soir. Nous sommes favorables à ces travaux de rénovation des voies qui sont absolument nécessaires pour améliorer la desserte. Mais on ne peut pas être ainsi pénalisé. Il nous faut des gares opérationnelles." 

On se demande si on ne va pas bloquer les trains à Limoges

Et une autre ligne pose problème en raison des mêmes travaux ces dernières semaines. La ligne Montluçon-Bordeaux via Limoges et Périgueux. Le train de 18h15 à Limoges est très souvent supprimé. La faute à des retards récurrents de fin de travaux explique la SNCF. Pour éviter que deux trains ne se suivent de trop près sur la voie unique vers Périgueux, elle invite les voyageurs à prendre le train suivant de 18h40. Un omnibus qui ne vas pas au delà de la capitale périgourdine. 

Avec des conséquences importantes pour les voyageurs selon Anicet Garcia de l'association d'usager Périgord Rail Plus :"Je m'arrête à Thiviers, j'ai 30 minutes de retard minimum, tous les soirs. Ceux qui arrivent à Périgueux, c'est une heure. Et ce train s'arrête à Périgueux. Il ne va pas jusqu'à Bordeaux. Ceux qui vont là bas doivent prendre un train suivant, donc ils ont 1h30 voir plus de retard. Et quand ils arrivent en gare de Bordeaux, il n'y a plus de correspondance. Et ce train de 18h40 s'arrête dans toutes les gares. On cumule les retards. Pour ceux qui ont des enfants, notamment en garderie, c'est très ennuyeux et difficilement acceptable. On se demande si on ne va pas bloquer les trains à Limoges. On est très nombreux à le prendre. On paye un abonnement tous les mois pour ne pas avoir un service. Les gens sont excédés et souhaitent pour beaucoup maintenant, une ouverture à la concurrence !"

Les travaux vont se poursuivre dans les mois à venir

Des usagers en colère qui à défaut de prendre leur train à l'heure vont devoir prendre leur mal en patience. Cette situation devrait durer jusqu'à début octobre. Sachant que les travaux sur les voies pour changer les ballastes vont se poursuivre ensuite sur d'autres lignes, avec à chaque fois des perturbations à prévoir. La SNCF, consciente de la gène occasionnée, rappelle que ces travaux sont indispensables et invite les usagers à se renseigner en gare ou sur le site de la SNCF en Nouvelle-Aquitaine, où elle diffuse des fiches horaires ligne par ligne.

Choix de la station

France Bleu