Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des travaux plus chers et remis à plus tard au rond-point de l'Océane

-
Par , France Bleu Maine
Saint-Saturnin, France

Au lieu de s'achever le mois prochain, la trémie prévue sous le giratoire de l'Océane, au nord du Mans, attendra 2021. La proximité de la nappe phréatique complique le chantier et fera gonfler la facture d'un montant pour l'instant inconnu.

Le rond-point de l'Océane, au Mans
Le rond-point de l'Océane, au Mans - Google maps

La trémie sous le rond-point de l'Océane, à Saint-Saturnin au nord du Mans, n'est pas près d'être réalisée. Les travaux sont à l'arrêt et vont le rester jusque 2021, le temps pour le département de la Sarthe de réaliser un nouvel appel d'offres.

Les travaux ont bien commencé en surface mais pour créer un passage direct entre Le Mans et la route d'Alençon, il faut creuser. "La nappe phréatique est plus haut que prévu, c'est sujet à variations, détaille Frédéric Beauchef, vice-président du conseil départemental en charge des infrastructures routières. Un premier appel d'offres pour l'étanchéité supplémentaire a atteint des montants très très élevés. Nous allons forcément dépasser le budget initial mais nous ne voulons pas l'exploser !"

La facture initialement prévue était de 3,4 millions d'euros, 4 millions en comptant les aménagements annexes". Le département s'est assuré du co-financement de la région à hauteur de 50%. "Par exemple, pour vous donner un ordre d'idées, si le coût passe à 6 millions, la région contribuera pour 3 millions" précise Frédéric Beauchef.

C'est donc le résultat du nouvel appel d'offres qui déterminera le coût réel du chantier, auquel le département ne compte pas renoncer  : "50 000 véhicules empruntent ce giratoire chaque jour, c'est le carrefour le plus fréquenté en Sarthe". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess