Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des voitures radars privées en 2021 sur les routes des deux Charentes

-
Par , France Bleu La Rochelle

Les voitures radars privées arrivent dans nos deux Charentes et dans toute la région Nouvelle-Aquitaine. Elles rouleront en 2021, le marché a été attribué fin octobre. Il s'agit de multiplier les contrôles et de permettre aux forces de l'ordre de se concentrer sur d'autres missions.

Une voiture radar privée qui circule en Normandie, région test du dispositif
Une voiture radar privée qui circule en Normandie, région test du dispositif © Maxppp - Johnathan Konitz

Il sera bientôt illusoire d'essayer de repérer les voitures radars sur la route. Les dispositifs de contrôle seront l'an prochain embarqués à bord de voitures confiées à des entreprises privées en Charente, en Charente-Maritime et dans toute la région. Le dispositif lancé en novembre 2018 en Normandie est étendu. Après la Bretagne, le Centre-Val de Loire et les Pays de La Loire, c'est au tour de la Nouvelle-Aquitaine, des Hauts de France, du Grand-Est et de la Bourgogne-Franche-Comté d'être équipées. Le contrat a été attribué à la société GSR fin octobre pour la Nouvelle-Aquitaine. Mais "il est encore trop tôt", selon la Sécurité Routière pour connaitre le nombre de voitures, ou la date d'entrée en fonction. 

Le contrat porte sur un nombre de kilomètres à parcourir

Le conducteur de ces voitures radars privées n'aura rien d'autre à faire à part... conduire, et déclencher le radar au début de la zone définie par la préfecture. Le radar fonctionnera en permanence sur tous les véhicules que la voiture croisera, ou qui la doubleront. Le contrat signé par l'entreprise GSR définit un nombre de kilomètres à parcourir. Si la voiture roule moins, la rémunération sera moindre. Si elle roule plus, l'entreprise sera pénalisée. Les voitures radars privées ne pourront pas faire du chiffre, et verbaliser à tour de bras affirme la Sécurité Routière. D'ailleurs le conducteur ne verra pas si le radar flashe et il n'a aucune possibilité d'agir sur le fonctionnement du radar. Le dispositif de contrôle est callé sur un GPS qui lui permet de déterminer automatiquement la vitesse maximale autorisée sur le tronçon. Des caméras à l'avant et à l'arrière de la voiture lisent aussi les panneaux pour confirmer l'exactitude de la vitesse à contrôler

Des contrôles plus nombreux

Ces voitures privées rouleront "sur plusieurs jours de la semaine, y compris le week-end" précise la préfecture de Charente-Maritime, jusqu'à huit heures par jour selon la Sécurité Routière. Ce qui va accroitre le nombre d'heures de contrôle sur les axes les plus accidentogènes. L'entrée en fonction de ces voitures radars privées va permettre aux forces de l'ordre de se replier sur d'autres missions : l'interception au bord des routes (alcoolémie et stupéfiants). 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess