Transports

Deux nouveaux arrêts pour les TER entre Niort et La Rochelle

Par Julien Fleury, France Bleu La Rochelle dimanche 11 décembre 2016 à 19:00

Une rame TER Régiolis d'Alstom. La plupart des TER entre La Rochelle et Niort marqueront l'arrêt à Aigrefeuille-Le Thou et La Jarrie
Une rame TER Régiolis d'Alstom. La plupart des TER entre La Rochelle et Niort marqueront l'arrêt à Aigrefeuille-Le Thou et La Jarrie © Maxppp - Stephane Lartigue

Depuis hier midi, c'est parti: on peut prendre le train à Aigrefeuille-Le Thou et La Jarrie. Deux nouvelles haltes ferroviaires très attendues, dans ce secteur proche de La Rochelle où le réseau routier est saturé. Seul bémol, un nombre de dessertes encore limité

C'est l'aboutissement d'un combat de 15 ans pour les élus locaux, les usagers et les cheminots CGT: depuis hier midi, les haltes ferroviaires de La Jarrie et d'Aigrefeuille-Le Thou sont entrées en service. Un investissement de 7 millions d'euros, qui va se révéler "très utile", promet Monique Achereau, militante historique de ces nouveaux arrêts au sein de la FNAUT (Fédération nationale des usagers des transports). "D'ici quelques mois, ce seront des arrêts très fréquentés" assure de son côté Christian Brunier, le maire du Thou, l'un des premiers à porter cette demande auprès de l'ex-région Poitou-Charentes.

Huit arrêts par jour dans un sens, six arrêts dans l'autre. Ces deux haltes étaient très attendues dans ce secteur proche de La Rochelle en pleine expansion démographique, mais au réseau routier saturé. Avec le train, il sera désormais possible de rejoindre La Rochelle depuis Aigrefeuille en un quart-d'heure, contre 30 à 40 minutes en voiture. Seul bémol: le nombre de dessertes reste limité, ce qui complique le retour au domicile le soir en provenance de La Rochelle. Le choix: 17h38 ou 19h42. Rien entre les deux.

Retour de La Rochelle en train compliqué le soir

"Sur le papier c'est une très bonne idée", regrette Benoît Taraud, responsable technique de France Bleu La Rochelle, et habitant d'Aigrefeuille-d'Aunis. "Pour les gens comme moi qui terminent vers 18h30, il n'y a pas de train disponible. Il y a bien un TER qui part de La Rochelle à 18h30 mais il ne s'arrête pas à Aigrefeuille. En clair, je pensais pouvoir prendre le train, et je ne pourrai pas. Et c'est très dommage."

Réponse de la Région Nouvelle Aquitaine: ces horaires sont temporaires, valables jusqu'à la fin mars. "Si demain on voit qu'on est victime de notre succès", promet Renaud Lagrave, le vice-président de la Région en charge des transports, "on s'adaptera. Il faut se donner un peu de temps pour démarrer, voir si cette ligne est utilisée, et dire à celles et ceux qui sont en voiture: prenez le train."

En clair, plus il y aura de passagers en gare d'Aigrefeuille-Le Thou et La Jarrie, plus ils auront de poids pour imposer de nouveaux arrêts.