Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux-Sèvres : le pont d'Irleau rouvre à la circulation

-
Par , France Bleu Poitou

Bonne nouvelle pour les automobilistes du marais poitevin. Le pont d'Irleau a rouvert à la circulation ce mercredi après-midi. Il était fermé depuis le 24 septembre pour finir les travaux de consolidation. Le poids maximal autorisé passe de 12 à 16 tonnes.

La limitation de tonnage passe de 12 à 16 tonnes sur le pont d'Irleau explique Gilbert Favreau, président du conseil départemental des Deux-Sèvres
La limitation de tonnage passe de 12 à 16 tonnes sur le pont d'Irleau explique Gilbert Favreau, président du conseil départemental des Deux-Sèvres © Radio France - Noémie Guillotin

Après trois mois et demi de fermeture, le pont d'Irleau rouvre à la circulation dans le marais poitevin. C'est une bonne nouvelle pour tous ceux qui l'empruntent. Ce pont des années 30 qui enjambe la Sèvre niortaise entre Coulon et le Vanneau-Irleau avait besoin d'être consolidé. Fin d'un chantier qui aura suscité des contestations, notamment de la part d'agriculteurs qui eux ne pouvaient plus l'utiliser depuis plus d'un an. Mesure d'urgence prise en raison de l'état dégradé de l'ouvrage.

"Les appuis du pont avaient faibli, s'étaient fendillés. Ils ont été renforcés comme les extrémités du pont. La surface a aussi été totalement refaite", détaille Gilbert Favreau, président du conseil départemental des Deux-Sèvres. Un chantier de 650.000 euros.

Limitation à 16 tonnes au lieu de 12

Nouveauté, le pont pourra supporter des véhicules pouvant peser jusqu'à 16 tonnes, contre 12 auparavant. "Pour ne pas avoir de nouveaux déboires avec ce pont, nous souhaiterions que la limite de tonnage soit respectée. Pour moi, cela exclut certains véhicules de débardage, de transport de denrées ou des véhicules agricoles qui pèsent largement plus de 16 tonnes", explique Gilbert Favreau. 

Et attention, le tonnage sera surveillé. Début 2019, "on va mettre en place un système de contrôle qui s'appuie sur les appareils de mesure de déformation du pont. Une caméra se déclenchera quand les déformations permettront de penser qu'un convoi de plus de 16 tonnes circule", précise Thierry Chouette, directeur des routes au département des Deux-Sèvres. Avec l'objectif, dans un premier temps, de faire de la pédagogie. "Mais s'il faut verbaliser, nous verbaliserons", prévient Gilbert Favreau.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess