Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports DOSSIER : Contournement de Beynac

Déviation de Beynac : les partisans du contournement organisent une balade au bord de l'eau

dimanche 14 avril 2019 à 19:55 Par Valérie Dejean, France Bleu Périgord

Soixante dix personnes se sont retrouvées ce dimanche après midi pour marcher au bord de la Dordogne à Beynac, une promenade militante pour dire leur attachement au projet de contournement.

70 personnes réunies pour une promenade en faveur de la déviation de Beynac
70 personnes réunies pour une promenade en faveur de la déviation de Beynac © Radio France - Valérie Déjean

Une balade dans Beynac sans camions, interdits de circulation le dimanche, c'est ce qu'ont proposé dimanche les membres de l'association "j'aime Beynac et sa vallée". Ce rendez vous bucolique leurs a permis de redire l'importance de la déviation à leurs yeux. Plus de 70 personnes y ont participé. Le projet de contournement a été stoppé une deuxième fois par le tribunal administratif  de Bordeaux. Mais ses partisans ne veulent pas baisser les bras. 

Les travaux de la déviation stoppés par une décision du tribunal  administratif de Bordeaux  - Radio France
Les travaux de la déviation stoppés par une décision du tribunal administratif de Bordeaux © Radio France - Valérie Déjean

Pour Chantal, habitante de la vallée : ce village de Beynac est magnifique, on ne peut pas accepter ce trafic de véhicules. Christine est sur la même longueur d'ondes  On serait beaucoup plus tranquille sans cette circulation Plus personne ne veut que les véhicules passent dans leur village maintenant, sauf Beynac visiblement . Le problème est aussi celui de la sécurité pour Pierre venu de Beaumont du Périgord  Quand on voit passer les camions, mais un beau jour, ça va être une catastrophe ! Et alors l'été, n'en parlons pas.  Déçus de la décision  du tribunal administratif de Bordeaux qui a confirmé l'arrêt des travaux de la déviation, ils ne souhaitent pas en rester là et devraient se retrouver deux dimanches par mois, pour cette promenade militante.