Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Déviation sud de Sens : les travaux ne seront pas finis avant 2022

lundi 29 octobre 2018 à 18:01 Par Renaud Candelier, France Bleu Auxerre

Les Sénonais devront attendre encore au moins quatre ans la suite de la déviation sud de Sens. Le chantier redémarre cette semaine avec la construction de bassins de retenue d'eau. Il n'y avait pas eu un coup de pelle depuis deux ans.

Plusieurs centaines de camions traversent chaque jour Paron et Subligny
Plusieurs centaines de camions traversent chaque jour Paron et Subligny © Radio France - Renaud Candelier

C'est un nouveau départ pour ce projet à 25 millions d'euros après deux années sans un coup de pelle et vingt ans après la déclaration d'utilité publique. Cette nouvelle route départementale permettra de dévier les camions qui traversent Paron et Subligny (Yonne). Au regard des habitants, l'urgence est toujours là.

Deux bassins de retenue d'eau seront creusés et un autre agrandi - Aucun(e)
Deux bassins de retenue d'eau seront creusés et un autre agrandi - Conseil Départemental

Dans les cinq prochains mois , trois bassins de retenue d'eau seront construits ou agrandis au niveau de Subligny, Collemiers et Gron.  La dernière phase, de trois ans, sera le terrassement et la réalisation de la chaussée sur une longueur de sept kilomètres.

"C'est un vrai danger et puis il y a le bruit incessant" - Patrick, habitant de Subligny

Patrick, 62 ans, habite Subligny. Il vient de prendre sa retraite de chauffeur routier et n'en peut plus des camions qui passent devant chez lui : "c'est très dangereux parce que quand je rentre chez moi, je ralentis, il y a un bateau. Combien de fois j'ai failli me faire bousculer par un camion derrière. C'est un vrai danger et puis le bruit incessant. Cela fait sept ans que je suis ici. Au départ, la déviation avait été reportée en 2013 et je crois que c'est bientôt non ? Dans un an ?"

Un chantier qui devrait se finir d'ici quatre ans

Non, ça c'était promesse d'André Villiers en 2014. Voici ce qu'en dit désormais Christophe Bonnefond, vice-président du conseil départemental : "la phase qui démarre là est de cinq mois de travaux et la dernière phase est de trois ans de travaux. C'est un chantier qui devrait se terminer d'ici quatre ans."

Depuis trois ans, des ouvrages d'art isolés attendent la suite du chantier - Radio France
Depuis trois ans, des ouvrages d'art isolés attendent la suite du chantier © Radio France - Renaud Candelier

Mais aux yeux de Claude Camus, c'est évidemment trop.  Il est conseiller municipal à Paron : "C'est une vraie nuisance. On a eu un accident mortel l'année dernière avec une dame qui a été percutée par un camion de livraison, donc c'est très compliqué".

Une fois la déviation réalisée, la commune pourra prendre un arrêté interdisant la circulation des camion.