Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Fusillade dans les rues de Strasbourg : l'hypercentre bouclé par la police.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Transports

Diesel plus cher en France: les automobilistes de Moselle-Est vont davantage en Allemagne

vendredi 5 janvier 2018 à 18:00 Par Cécile Soulé, France Bleu Lorraine Nord

Dans les stations essences allemandes, le long de la frontière, il y a de plus en plus de plaques d'immatriculation française depuis le 1er janvier, depuis que le prix du diesel a augmenté d'un peu plus de 7 centimes par litre en France.

Une station-essence en Allemagne, à Sarrebrück
Une station-essence en Allemagne, à Sarrebrück © Radio France - Cécile Soulé

Spicheren, France

C'est un phénomène nouveau cette semaine en Moselle-Est. Des automobilistes plus nombreux vont faire leur plein en Allemagne. Depuis la nouvelle hausse du diesel depuis le 1er janvier (+7,6 centimes/L), la différence de prix est maintenant de plus de 10 centimes entre les 2 pays, contre environ 5 centimes avant. Une différence désormais suffisante pour inciter les Français à passer la frontière comme Yvonne, une habitante de Forbach: "C'est depuis le 1er janvier, c'est la 1er fois que je viens. Tant que la différence sera de cette importance. Si ce n'est que quelques centimes, ça ne vaut pas la peine de faire un détour, mais cette année, je trouve que ça fait vraiment beaucoup. Trop, c'est trop. Quand on sait que ce n'est que des taxes".  

Une mesure prise entre autre en France pour aligner à terme les prix du diesel sur ceux de l'essence, dans un souci écologique. Mais il y a de l'abus affirme cet habitant d'Etzling:  "L'essence, c'est sûr, c'est moins polluant mais bon en France, j'ai l'impression qu'ils exagèrent. ce n'est pas normal d'avoir des prix aussi hauts". Le bon côté des choses ajoute-t-il, c'est qu'on a de la chance d'habiter à la frontière.  

Reportage à la frontière franco-allemande à la Brême d'Or de Cécile Soulé