Transports

Dijon : 10e anniversaire du programme "Voyageur citoyen"

Par Jacky Page et Soizic Bour, France Bleu Bourgogne jeudi 6 octobre 2016 à 18:16

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Jacky Page

Le programme "Voyageur citoyen", en partenariat entre l'Éducation Nationale et la SNCF, fête son dixième anniversaire. 465 agents de la compagnie ferroviaire se sont rendus dans les établissements scolaires pour sensibiliser les élèves aux bons comportements dans les trains.

Au lycée Charles de Gaulle à Dijon ce jeudi, on a fêté les 10 ans du programme "Voyageur citoyen", en partenariat entre l’Éducation nationale et la SNCF. Dans toute la France, 465 agents de la SNCF se rendent dans les établissements scolaires pour prêcher les bons comportements à bord des trains, sur les gares et le long des voies.

Sensibiliser les enfants aux risques et...aux dégradations

Il s'agit d'alerter les enfants sur les risques qu'ils encourent, mais aussi de les éduquer pour éviter les dégradations. En 10 ans, le programme a permis de sensibiliser plus de deux millions de jeunes. Nombreux sont les collégiens ou lycéens qui prennent un train pour se rendre dans leurs établissements, notamment les internes. En Bourgogne-Franche-Comté, 24 agents volontaires se rendent en milieu scolaire.

Quand on leur explique qu'un train de 1600 tonnes lancé à 100 km/h franchit avant de s'arrêter la longueur de 10 terrains de football mis bout à bout, ça leur parle

Vincent Depuydt, l'un des agents volontaires

Les jeunes ne savent pas non plus que les caténaires transportent en permanence un courant de 25.000 volts, 114 fois plus que dans une prise de courant, et qu'ils risquent d'être foudroyés s'ils grimpent pour s'amuser sur des wagons stationnés dans une gare. Ils ignorent aussi qu'un train peut traverser une gare sans s'arrêter à 200 km/h, et que le bruit qu'il génère ne le précède pas. On ne l'entend donc pas venir.

8 millions d'euros par an pour effacer les tags dans les trains

Les incivilités coûtent par ailleurs une fortune aux chemins de fer : 8 millions d'euros par an rien que pour effacer les tags. Le jeu stupide qui consiste à actionner le signal d'alarme pour arrêter un train vaut à la SNCF mais aussi à ses voyageurs la perte de 2600 heures de retard chaque année.

Partager sur :