Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Donges : les travaux du contournement de la raffinerie Total démarreront en juin

-
Par , France Bleu Loire Océan

Après 40 ans d'attente, le chantier va enfin commencer. La nouvelle déviation ferroviaire Nantes-Le Croisic devrait être mise en service en octobre 2022.

La raffinerie Total à Donges.
La raffinerie Total à Donges. © Maxppp - Franck Dubray

Donges, France

Ils étaient attendus depuis longtemps. Les travaux du projet de contournement ferroviaire de la raffinerie de Donges vont enfin débuter, en juin prochain. Le comité de pilotage a confirmé ce jeudi le lancement de la phase de réalisation de l'ouvrage, pour que les trains de la ligne Nantes-Le Croisic, - 60 par jour dont 12 TGV -, qui traversent actuellement la raffinerie Total et le stockage de carburants, changent de route. 

Le nouveau tracé avait déjà été validé en 2017, la même année le contournement avait été déclaré d'utilité publique, mais les discussions entre l'État, Total et la SNCF avaient démarré dès 2008. Et une concertation avait été engagée en 2013/2014.

Un chantier en trois phases

Les trains contourneront la raffinerie par le nord de la départementale 100. En tout, quatre kilomètres de rails vont être posés et l'ancienne halte sera déplacée à proximité directe du centre ville. Avec 14 arrêts par jour dans les deux sens de circulation, elle comprendra une aire de co-voiturage, un parking intermodal raccordé au réseau de bus STRAN et un abri vélo sécurisé. Des liaisons douces pour rejoindre le centre-bourg seront aménagées pour les vélos et les piétons. 

Le tracé de la déviation de la ligne Nantes-Le Croisic, à Donges.  - Aucun(e)
Le tracé de la déviation de la ligne Nantes-Le Croisic, à Donges. - SNCF Réseau

Le chantier, qui a coûté 150 millions d'euros, va se dérouler en trois étapes : à partir de juin, les travaux "préparatoires", avec le déménagement d'une dizaine d'entreprises qui sont installées sur le site et la démolition des bâtiments situés sur le futur tracé. Les réseaux aérien et souterrain seront modifiés et des diagnostics archéologiques seront faits. Ensuite à partir de 2020, on entrera dans la deuxième phase, avec des terrassements, la réalisation d'une douzaine d'ouvrages d'art, et des assainissements routiers et ferroviaires, tout ça jusqu'en 2021. 

Interruption de la ligne pendant 10 à 15 jours

Puis la dernière étape, ferroviaire uniquement, comprendra l'installation des voies ferrées, les raccordements à la ligne existante puis des essais sur les rails, avec une mise en service prévue pour mi-2022. En octobre, la ligne sera interrompue entre 10 et 15 jours, quatre ou cinq week-ends de travaux sont également prévus. Un plan de transport avec des bus de remplacement notamment devrait être mis en place.

Les travaux ont pu être lancés grâce au contrat d'avenir signé en février entre l'État et la région, et qui promettait des mesures compensatoires après l'abandon de Notre-Dame des Landes. "Il a traduit ces compensations dans un contrat d'avenir", explique Claude d'Harcourt, le préfet des Pays de la Loire. "La signature de ce contrat rend possible le déclenchement des travaux de contournement de Donges, c'est à dire 150 millions euros hors taxes, et un investissement du groupe Total de 350 millions d'euros, donc on voit le rôle structurant déclencheur de ce dossier", ajoute-t-il. 

Vue aérienne de la ligne actuelle Nantes-Le Croisic, à Donges.  - Aucun(e)
Vue aérienne de la ligne actuelle Nantes-Le Croisic, à Donges. - SNCF Réseau

Total investit pour pérenniser son site

Le groupe Total va investir pour moderniser le site de Donges à hauteur de 350 millions d'euros. Pour le projet en lui même les 150 millions d'euros vont se découper de cette manière : 50 millions de l'État, 50 autres de Total et les 50 restants des collectivités territoriales dont 40 pour la région Pays de la Loire. Un recours contre le projet est toujours en cours mais il n'est pas suspensif

Choix de la station

France Bleu