Transports

Dordogne : bientôt des voitures radars confiées à des entreprises privées

Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord mercredi 26 octobre 2016 à 8:00

Des voitures radars banalisées pilotées par une entreprise privée bientôt en Dordogne
Des voitures radars banalisées pilotées par une entreprise privée bientôt en Dordogne © Radio France - Mila Ta Ninga

Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière l'a annoncé ce mercredi matin sur France Bleu Périgord : des voitures radars confiées pour leurs déplacements à des sociétés privées rouleront bientôt partout en Dordogne. Elles flasheront toute seule et ne seront pas signalées.

Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière l'a annoncé ce mercredi matin sur France Bleu Périgord : des voitures radars confiées pour leurs déplacements à des sociétés privées rouleront bientôt partout en Dordogne. Elles flasheront toute seule et ne seront pas signalées.

En fait, ce sont toujours les forces de l'ordre qui détermineront leur itinéraire. Mais pour qu'elles puissent rouler beaucoup plus longtemps sur les routes, et se déplacer partout dans le département, ce sont des chauffeurs salariés d'une entreprise privée qui conduiront. Ce qui permettra une présence plus large sur le réseau routier.

Jusqu'à maintenant les voitures radars banalisées du Périgord étaient toutes pilotées par des gendarmes et des policiers - Radio France
Jusqu'à maintenant les voitures radars banalisées du Périgord étaient toutes pilotées par des gendarmes et des policiers © Radio France - Antoine Balandra

Les voitures seront banalisées, elles flasheront toute seule. Cela permettra aussi de libérer les gendarmes et policiers pour d'autres tâches explique Emmanuel Barbe.

Pas pour tout de suite... mais cela arrivera quand même "suffisamment vite"

"Là où il faut aujourd'hui deux gendarmes ou deux policiers pour faire bouger ces voitures, demain c'est une entreprise privée qui sera entièrement pilotée, il n'y aura aucune constatation d'infraction, la voiture fait tout toute seule, elle empruntera les itinéraires qu'on lui dit".

"Le message est simple, maintenant sur le réseau, il n'y a pas d'endroits où vous ne risquez pas d'être contrôlé" dit Emmanuel Barbe

Il annonce aussi des leurres, avec des panneaux annonçant des radars dans les endroits les plus dangereux. Il y aura aussi plus de radars autonomes, ces radars que l'on peut déplacer facilement, et qui ne seront jamais au même endroit.

Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière - Maxppp
Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière © Maxppp - Maxppp

Partager sur :