Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le département de la Dordogne bien décidé à expérimenter le retour à 90 km/h d'une partie de ses routes

-
Par , France Bleu Périgord

Malgré les conditions strictes imposées par le gouvernement pour le retour à 90 km/h sur les routes départementales, le département de la Dordogne espère voir 1.200 km de son réseau routier repasser à 90 d'ici l'été 2020. Le président du conseil départemental l'a rappelé ce vendredi.

1200 km de routes départementales pourraient repasser à 90 km/h d'ici l'été prochain en Dordogne (photo d'illustration)
1200 km de routes départementales pourraient repasser à 90 km/h d'ici l'été prochain en Dordogne (photo d'illustration) © Maxppp - Pascale DE SOUZA

Le président du conseil départemental de la Dordogne l'a rappelé ce vendredi 10 janvier lors de la session du conseil consacrée aux orientations budgétaires 2020. Germinal Peiro a bon espoir de voir une partie du réseau routier du département repasser à 90 km/h d'ici le 1er juillet 2020.

Pour Germinal Peiro, le gouvernement n'assume pas ses responsabilités

"Le gouvernent n'assume pas ses responsabilités dans cette affaire, regrette Germinal Peiro. S'il considère qu'il faut à tout prix revenir à 80, qu'il le dise et qu'il l'assume ! Là pour faire plaisir aux gilets jaunes, le président a annoncé un retour à 90, mais on en confie la responsabilité aux départements, tout en leur disant, attention s'il y a des morts, c'est vous qui serez responsables ! Je trouve que cette façon de faire n'est pas correcte et n'est pas responsable de la part d'un gouvernement". 

Parmi les routes concernées, la départementale 704 entre Montignac et Sarlat - Radio France
Parmi les routes concernées, la départementale 704 entre Montignac et Sarlat © Radio France - Emmanuel Claverie

Une expérimentation sur plusieurs tronçons

Dans les faits, revenir aux 90 km/h sera difficile à mettre en oeuvre tant les conditions imposées par le gouvernement sont strictes. Le Conseil national de la sécurité routière l'exclut pour les portions de routes inférieures à 10 km de long. Il faudra également que ce même tronçon ne soit pas emprunté par des engins agricoles, et qu'il n'y ait ni arrêt de transport en commun, ni traversée de chemin de randonnée, ni habitation. 

Malgré cela, le département envisage defaire remonter à 90 km/h 25% de son réseau, soit 1.200 des 5.000 km. Une expérimentation qui concernera les chaussées disposant d'un double marquage, central et latéral. Parmi les portions évoquées, la route Mussidan-Bergerac, la départementale 704 entre Sarlat et Montignac et entre Saint-Rabier et Limoges, la route de Ribérac, ou encore la route entre Périgueux et Nontron. Des tronçons que la commission en charge des routes va étudier, avant de proposer une liste à la Commission départementale de sécurité routière et au préfet de la Dordogne. Le département a bon espoir de voir son projet aboutir avant l'été 2020. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu