Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Contournement de Beynac

Dordogne : le maire de Beynac bloque les travaux du département

-
Par , France Bleu Périgord
Beynac-et-Cazenac, France

L'image était saisissante ce mercredi : le maire de Beynac en Périgord noir a empêché une mini pelle envoyée par le département d'entrer en action. Il s'oppose à des travaux mandatés par le conseil départemental visant à élargir le passage piéton de l'autre côté de la route

Le maire de Beynac arrête la mini pelle mandatée par le département
Le maire de Beynac arrête la mini pelle mandatée par le département © Radio France - Valérie Déjean

Ce mercredi matin, une cinquantaine de personnes se sont rassemblées sur la route bordant la Dordogne , au pied du château de Beynac en Périgord noir, pour s'opposer à un chantier mené par le conseil départemental.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Depuis de longs mois, la mairie a mené des travaux d'élargissement de la chaussée pour sécuriser les piétons et fluidifier le trafic dans cet espace très réduit entre falaise, restaurants, et rivière.

La route, les trottoirs et les travaux de la discorde
La route, les trottoirs et les travaux de la discorde © Radio France - Valérie Déjean

La réception des travaux est prévue le 15 juin. Mais ce mercredi matin, l'entreprise Eurovia est arrivée, mandatée par le conseil départemental pour élargir le passage piéton de l'autre côte de la route, ce dont ne veut pas le maire qui craint de nouveaux bouchons. Il a donc pris un arrêté municipal pour interdire le chantier.

La tractopelle d'Eurovia est repartie sur le parking , pour le moment, sous les yeux de gendarmes, ou encore d'huissiers. Parmi les manifestants présents pour s'opposer aux travaux du département, des élus de Beynac, mais aussi des habitants et même des résidents anglais.

Le maire de Beynac discute avec le représentant du département
Le maire de Beynac discute avec le représentant du département © Radio France - Valérie Déjean

Le maire a en fait été prévenu il y a plusieurs mois qu'il devait aménager des morceaux de trottoir, en tout cas un cheminement sécurisé côté falaise pour les piétons, avec un petit rebord de quelques centimètres. Mais pour le maire Alain Passerieux, il est hors de question de réaliser ces travaux, qui selon lui, généreraient des bouchons supplémentaires en réduisant la route. "Le but, ce n'est pas de faire ce trottoir, c'est de vouloir raccourcir la chaussée départementale, il s'agit de créer un nouveau goulot d'étranglement à cet endroit" dit l'élu qui parle de "chantage". Car selon lui, la lettre reçue du département contiendrait des menaces de suppression de subventions si les travaux du département ne sont pas réalisés.

Vive réaction du président du département

Le conseil départemental de son côté étudie la légalité de l'arrêté municipal de blocage des travaux pris par le maire. Sur France Bleu Périgord, le président du conseil départemental Germinal Peiro estime qu'il y a "beaucoup de bruit pour rien".

"Il est hors de question de rétrécir la chaussée comme le maire le dit. La seule question c'est une question de marquage au sol, il faut un accès piéton légal, d'un mètre 40 de large" précise Germinal Peiro

"C'est une question de marquage au sol, j'ai saisi le maire depuis plusieurs semaines, il n'y a pas de raison de faire autant de foin, ça ne changera strictement rien à la circulation dans Beynac qui de toute façon empêchera deux camions de se croiser" dit le président du département. Selon un communiqué diffusé dans la soirée de mercredi il estime que les nouveaux aménagements, demandés par des habitants et qui doivent respecter la légalité de l'accès handicapés ne réduiront en rien la route.

Y aura-t-il une action en justice ? En tout cas, pas sûr que la situation puisse durer bien longtemps au pied de la falaise de Beynac. Car dès l'été arrivé, de très nombreux touristes vont rouler sur cette route. Et début juillet, les coureurs du Tour de France vont emprunter cet itinéraire...

Choix de la station

À venir dansDanssecondess