Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Dordogne : les pro déviation de Beynac vont remettre 100 signatures de chefs d'entreprises à la préfecture

jeudi 30 novembre 2017 à 15:53 Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord

L'association "J'aime Beynac et sa vallée" qui milite pour la construction du contournement de Beynac, en vallée de la Dordogne, annonce qu'elle va remettre à la préfète une pétition signée par 100 chefs d'entreprises du secteur pour demander une mise en route rapide du projet

Début septembre, une manifestation de partisans du projet avait réuni 250 personnes
Début septembre, une manifestation de partisans du projet avait réuni 250 personnes © Radio France - Charles de Quillacq

Beynac-et-Cazenac, France

La contre attaque des pro-contournement de Beynac. Avant la manifestation des militants opposés au projet, prévue ce samedi à 14h devant la préfecture.

Et en attendant l'avis de la préfète suite à la dernière enquête publique qui avait rendu un avis favorable au projet. L'association "J'aime Beynac et sa vallée" qui rassemble les partisans du contournement annonce avoir recueilli une centaine de signatures d'entreprises locales en faveur du projet.

Des entreprises qui attendraient avec impatience que le département "puisse enfin démarrer les travaux". Selon Stéphane Depenweiler, co-président de l'association "J'aime Beynac et sa vallée" et patron des foies gras Lambert à Beynac, le contournement sera très utile.

"Pour c'est urgent, cela devrait être fait depuis longtemps, j'en souffre tous les jours, comme toutes les entreprises, c'est trop engorgé, surtout l'été" dit Stéphane Depenweiler

Les signatures seront donc remises à la préfète. Elle a un mois pour rendre son avis sur la réalisation du projet après l'avis favorable de l'enquête publique.