Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : Loubéjac et ses lycéens se sentent "oubliés" de la SNCF

-
Par , , France Bleu Périgord

Depuis les changements d'horaires opérés par la SNCF le 13 décembre dernier, les trains ne s'arrêtent quasiment plus à Villefranche-du-Périgord, ce qui pénalise Loubéjac, une commune à l'extrême sud de la Dordogne, à la frontière avec le Lot et le Lot-et-Garonne.

La gare de Périgueux en Dordogne.
La gare de Périgueux en Dordogne. © Radio France - France Bleu Périgord - Benjamin Fontaine

Les habitants de Loubéjac, à l'extrême sud de la Dordogne, se sentent "oubliés" par la SNCF. Depuis le 13 décembre dernier et la refonte des horaires de trains, un seul train s'arrête en gare de Villefranche-du-Périgord, à 9h55. 

Le reportage de Valérie Dejean à Loubéjac

Cet horaire ne convient pas aux lycéens du secteur et notamment ceux de Loubéjac. Le lundi, ils sont une petite dizaine à devoir se rendre au lycée à Périgueux. Jusqu'au 13 décembre, ils prenaient le train en gare-de-Villefranche du Périgord, vers 6 heures du matin pour arriver à 7h20 à Périgueux mais avec le changement d'horaire, ce train ne s'arrête plus. 

On n'est pas très nombreux sur le territoire mais on a besoin de services" le maire de Loubéjac

Se lever à 5h30 pour être en cours à 9 heures au lycée

Les lycéens doivent désormais prendre un bus à 5h30 le lundi matin pour prendre un bus afin de récupérer le train en gare de Siorac. Les journées sont longues expliquent Océane et Luna. Cela désole aussi le maire de Loubéjac. Alain Calmeille est fatigué de voir passer des trains qui ne s'arrêtent plus. Il ne comprend pas ce désengagement à l'heure de la transition écologique. 

"On nous demande de participer à la restauration des lignes, ce que l'on a fait pour la ligne de Bordeaux-Sarlat et après, on nous ferme des services [...] et puis il y a des arrêts qui ne correspondent pas aux besoins des gens, ce que l'on regrette [...] après on nous dira, il n'y a plus d'arrêts à Villefranche-du-Périgord parce qu'il n'y a plus personne mais si les trains n’intéressent personne, ils ne les prennent pas". 

Alain Calmeille, maire de Loubéjac depuis 2001

En octobre dernier, les élus se sont mobilisés pour demander le retour des arrêtés à Villefranche-du-Périgord mais sans succès. Il y a aussi des jours dans la semaine, explique le maire de Loubéjac où le terminus du train se fait au Buisson-de-Cadouin. Alain Calmeille espère que l'avenir de la ligne et de la gare de Villefranche-du-Périgord s'invite dans la campagne des élections régionales prévues les 13 et 20 jion prochain. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess