Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Dordogne : pour le maire de Périgueux, la ligne aérienne Périgueux-Paris ne doit surtout pas disparaître

jeudi 31 mai 2018 à 6:38 Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord

Le maire de Périgueux Antoine Audi monte au créneau pour défendre la ligne aérienne Périgueux/ Paris. Avant le conseil communautaire qui pourrait aboutir à l'enterrement de la liaison, il envoie une lettre à tous les élus pour les enjoindre de voter pour son maintien

L'avion de Twin Jet
L'avion de Twin Jet © Radio France - Antoine Balandra

Périgueux, France

Le re-décollage... ou le crash. Voilà en gros le programme ce jeudi soir pour la ligne aérienne Périgueux/ Paris. Son avenir va être tranché en conseil communautaire au Grand Périgueux. Sur fond de profondes divisions entre les élus...

Le maire de Périgueux et premier vice président de l'agglo Antoine Audi a écrit une longue lettre de trois pages à tous les élus pour implorer ses collègues de voter en faveur du maintien de la ligne.

"La facilité, serait de suivre le bruit ambiant du renoncement, mais ce serait un très mauvais signal envoyé aux Périgourdins et à l'extérieur comme quoi nous serions dans une forme de renoncement dans notre développement" dit le maire

"Ce serait une abdication de ne pas soutenir cette ligne, nous soutenons des services publics qui sont déficitaires, cette ligne en fait partie, c'est un service au public qui montre le rayonnement du département. Ce serait abdiquer dans notre volonté de lutter contre la fracture territoriale" dit Antoine Audi

Le maire de Périgueux, prend vrai risque politique. Car si les groupes d'élus du Grand Périgueux sont divisés, le PS devrait majoritairement voter contre la maintien de la ligne. Tout comme les 46 membres du GELIPP, le groupe des élus libres et indépendants.

Le président du Grand Périgueux pas sur la même longueur d'onde

Et le président du Grand Périgueux, le maire PCF de Boulazac, Jacques Auzou, n'est pas non plus franchement sur la même longueur d'onde que son premier vice-président.

"On est tombé à 5 passagers par vol, et on peut penser que les utilisateurs ont trouvé d'autres solutions, et je pense qu'une longue page en matière de liaison est en train de s'écrire" disait Jacques Auzou il y a quelques jours sur France Bleu Périgord.

Le vote provoque en tout cas une certaine tension. Au point que Jacques Auzou a du prévoir un scrutin à bulletins secrets. "D'accord... mais je veux les noms de ceux qui auront voté contre" répond Antoine Audi qui demande que chacun assume publiquement ses responsabilités. 

Une chose en revanche semble faire l'unanimité. Le maintien en l'état de la plateforme aéroportuaire de Bassillac, qui doit pouvoir garder une activité sanitaire, notamment pour les dons d'organes à destination de l'hôpital de Périgueux.