Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Dordogne : une marche de 45 cm pour monter dans le train Périgueux-Limoges, les voyageurs exaspérés

dimanche 14 janvier 2018 à 16:34 France Bleu Périgord

Les voyageurs de la ligne Périgueux-Limoges ne montreront pas leur billet au contrôleur ce lundi matin en symbole de leur colère. Depuis octobre, le ter s'arrête sur un autre quai en gare de Thiviers à cause d'un problème d'aiguillage contraignant les voyageurs à monter une marche de 45 cm.

Les voyageurs ont calculé la hauteur de la première marche qui est à 45 cm du quai.
Les voyageurs ont calculé la hauteur de la première marche qui est à 45 cm du quai. © Radio France - Anicet garcia

Thiviers, France

Les voyageurs de la ligne Périgueux-Limoges en ont ras le bol. Il y a les retards récurrents mais aussi de nombreux dysfonctionnements sur cette ligne TER. C'est le cas en gare de Thiviers où le ter passe tous les matins à 7h55. Depuis début octobre, le train entre en gare sur une autre voie que d'habitude à cause d'un système d'aiguillage défectueux. Les voyageurs doivent donc grimper sur une marche de 45 cm ou tout simplement en sauter, sans rampe d'accès pour accéder au train. 

Une grand-mère évite une mauvaise chute

Les usagers quotidiens de cette ligne ne montreront donc pas leur billet au contrôleur ce lundi matin en symbole de leur colère. Ils demandent à la SNCF de mettre en place un système d'aide le temps des travaux. L'aiguillage a été réparé deux fois mais depuis la rentrée de janvier, le système ne fonctionne plus. Mais la SNCF l'assure : aucun agent ne viendra en gare de Thiviers pour sécuriser la montée.

Exemple de système d'aiguillage en gare de Mussidan.  - Radio France
Exemple de système d'aiguillage en gare de Mussidan. © Radio France - Caroline Pomès

"Une grand-mère est tombée à la renverse et on a dû l'aider. Ce n'est pas à nous de le faire, un jour il y aura un accident." - Léonie, voyageuse régulière

Pourtant les lycéens de Thiviers descendent en sautant le matin et les personnes qui montent doivent grimper une marche de 45 cm, l'équivalent de trois marches d'escalier, selon les voyageurs. "Une grand-mère est tombée à la renverse et on a dû l'aider. Ce n'est pas à nous de le faire, un jour il y aura un accident," explique Léonie, qui prend la ligne tous les jours pour aller travailler à Limoges.