Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Doublement de la RN 21 : la colère du président de la CCI Dordogne après les propos de la ministre des Transports

-
Par , France Bleu Périgord

Le président de la chambre de commerce et d'industrie de la Dordogne, Christophe Fauvel, fervent partisan de la mise à deux fois deux voies de la RN 21, fait part de sa colère. En visite en Périgord ce jeudi, la ministre des Transports a dit ne pas "vouloir promettre du rêve" dans ce dossier.

La RN 21 sera-t-elle un jour passée en deux fois deux voies ?
La RN 21 sera-t-elle un jour passée en deux fois deux voies ? © Radio France - Antoine Balandra

France Bleu Périgord vous l’annonçait dès jeudi soir. Lors de sa visite jeudi en Dordogne à Mussidan et Bergerac la ministre des Transports Elisabeth Borne a dit vouloir ne pas "promettre du rêve" sur le dossier du doublement de la RN 21.

"Il faut parler avec sincérité au territoire et ne pas promettre des projets à caractéristique autoroutière" a détaillé la ministre, qui s'est dit prête cependant à envisager des aménagements de cette route RN 21. 

Elle traverse la Dordogne du nord au sud, de Bergerac à La Coquille. Un "axe vital" a estimé jeudi Germinal Peiro, le président du département. Un doublement pour lequel milite aussi activement Christophe Fauvel, le président de la CCI de la Dordogne. 

Il est donc très en colère de la prise de position de la ministre.

"J'ai une belle estime pour cette ministre, mais là son propos me semble légèrement méprisant par rapport à nos populations. Je croyais que l'épisode que nous venons de traverser dans le pays avait ramené nos gouvernants à plus d'humilité" dit Christophe Fauvel

"Ce n'est pas pour rien que le premier ministre avait parlé fin 2018 de ce projet de RN21 qu'il fallait certainement aménager. Donc ces propos reviennent à un petit peu d'arrogance par rapport à nos populations d'arc intérieur qui se meurt par rapport au littoral.

Il annonce qu'il se battra "férocement sur ce dossier".

Christophe Fauvel espère rencontrer la ministre des Transports, sans doute accompagné du député MODEM du Périgord vert Jean-Pierre Cubertafon mardi soir à Paris... Pour appuyer le projet de doublement de la RN21.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu