Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Drame de Mirepoix : quels risques pour les 1.600 ponts en Côte-d'Or ?

-
Par , France Bleu Bourgogne

L'enquête judiciaire démarre ce mardi à Mirepoix-sur-Tarn, sur les lieux de l'effondrement d'un pont suspendu. Deux personnes, une adolescente et un chauffeur, sont décédées dans le drame. Doit-on craindre pour notre sécurité ici en Côte-d'Or ? Hubert Poullot du conseil départemental nous répond.

EFFONDREMENT DU PONT DE MIREPOIX SUR TARN
EFFONDREMENT DU PONT DE MIREPOIX SUR TARN © Maxppp - NATHALIE SAINT-AFFRE/PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI

Les enquêtes de gendarmerie, et du bureau enquête accident (BEA-TT), doivent désormais dire si oui ou non le poids du camion présent sur la structure au moment du drame peut avoir être à l'origine du drame, ou bien si ce pont était fragilisé, mal entretenu. Pour Hubert Poullot, le responsable infrastructures et transports au conseil départemental de la Côte-d'Or, il est peu probable que le poids du véhicule soit responsable : "j'y crois difficilement, on peut faire confiance à l'ensemble des services de départements de France, qui assurent la maintenance, l'entretien et la surveillance de l'ensemble de nos ponts."

Maintenance des ponts : les départements en première ligne

Les départements sont en effet les principaux acteurs de la surveillance et de l'entretien de nos ponts, même si certains restent encore à la charge des collectivités, de l'Etat, voire même aux sociétés d'autoroute. "C'est le cas sur notre secteur", précise Hubert Poullot, un pont du même type que celui de la catastrophe de Mirepoix, "on en a un en Côte-d'Or, qui appartient à la société APRR sur le secteur de Beaune." Pour le reste, "la grande partie est à la charge des départements, la surveillance, et puis les travaux de maintenance. Par exemple, la rénovation d'un pont à la Lamarche-sur-Saône, deux ans de travaux, un investissement important, deux millions et demi d'euros investis pour assurer la réhabilitation et la mise en conformité."

Qui, précisément ? 

Hubert Poullot l'affirme, il y a une équipe d'experts, dédiés dans le département. "Une douzaine de personnes spécialisées, qui ont en charge la surveillance de ces ponts, qui sont classés en différentes catégories. On a des ponts de plus de trente mètres, qui traversent la Saône à Auxonne ou à Seurre. Et bien sûr, suivant l'ouvrage, il y a des visites et des contrôles différents. Suivant les catégories, il y a des visites soit annuelles, soit tous les trois ans, de manière détaillée."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu