Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Les routes départementales de Drôme et d'Ardèche devraient repasser à 90 km/h

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les présidents des deux conseils départementaux de la Drôme et de l'Ardèche veulent repasser au 90 km/h. Ils devraient en avoir la possibilité après les propos du ¨Premier ministre jeudi matin.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp -

Valence, France

On n'est plus qu'à un vote du retour au 90 kilomètres/heure. Si les députés l'acceptent alors les conseils départementaux pourront gérer les limitations de vitesse sur les routes départementales, soit 8000 kilomètres de routes en Drôme/Ardèche.  

Retour à la situation d'avant le premier juillet 2018

Les présidents des deux conseils généraux de la Drôme et de l'Ardèche ont repris la perche tendue par le premier ministre. Ce n'est pas très étonnant. Ils avaient tous les deux dénoncé cette volonté de réduire la vitesse maximale à 80 kilomètres/heure. Et aujourd'hui, ils disent vouloir revenir aux 90 kilomètres/heure en faisant étudier par leurs services les tronçons qui méritent d'être limités à 90, ceux qui doivent être limités à 70 etc. Mais dans la réalité on devrait revenir à la situation d'avant le premier juillet 2018 sur les routes départementales limitées alors à 90. 

Les routes nationales ne sont pas concernées

Le président du conseil départemental de l'Ardèche souhaiterait lui supprimer la limitation à 80 pour ne plus garder que le 90, le 70, le 50 et le 30.  Une façon de simplifier les nombreuses limitations différentes. Dans tous les cas, les routes nationales devraient rester limitées à 80 kilomètres/heure car l'Etat ne souhaite pas revenir sur sa décision.