Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Dunkerque : le succès du bus gratuit se confirme

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

A Dunkerque, le bus gratuit continue sur sa lancée. Après le rush du lancement, en septembre, du nouveau réseau de transports publics, les chiffres sont toujours à la hausse au bout de quatre mois. Plus 120% le week-end et en semaine, c’est plus 50% de fréquentation. Et ce n'est pas fini.

A Dunkerque, la fréquentation des bus -désormais gratuits- a augmenté de 60%, en semaine.
A Dunkerque, la fréquentation des bus -désormais gratuits- a augmenté de 60%, en semaine. © Radio France - François Cortade

Dunkerque, France

Depuis septembre, le nouveau réseau de bus de Dunkerque enregistre 55.000 voyages par jour. Il a même connu un pic à 64.000 au début du moins de décembre, en semaine. La progression est donc continue, de l’ordre de 60% de fréquentation en plus. Le week-end, c'est même 120% !

Gratuité et fréquences

Une réussite qui intéresse d'autres villes, si bien que les élus et les techniciens de la Communauté urbaine de Dunkerque sont très sollicités. Mais Patrice Vergriete, le président de l’agglo, les prévient, la gratuité seule ne sert à rien : "On a nous seulement rendu le transport collectif gratuit, mais on a aussi amélioré les fréquences, changé les lignes, amélioré la façon dont le bus est intégré à la ville, avec notamment des feux prioritaires. Et cette question est essentielle."

On arrive à générer un afflux de personnes grâce à la gratuité, mais on le conserve grâce à la qualité du réseau."

Ce message devra être entendu, notamment par Calais, qui souhaite boucler son projet de gratuité sans gros travaux et en seulement un an, quand cela a pris quatre ans à Dunkerque.

Dunkerque, qui commence déjà à réfléchir à l’augmentation des fréquences pour les communes les plus excentrées de l‘agglomération, celles qui n’ont pas encore de bus toutes les dix minutes aux heures de pointe.

Choix de la station

France Bleu