Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Dysfonctionnements sur la ligne aérienne Brive - Paris : le gouvernement réclame des comptes à Hop

jeudi 12 juillet 2018 à 7:06 Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin

Les élus de plusieurs villes, dont Brive, viennent d'être reçus par le gouvernement au sujet des nombreux problèmes rencontrés sur leur liaison aérienne avec Paris, assurée par Hop - Air France. La compagnie est sommée de rendre des comptes sous peine de sanctions.

186 retards et 63 annulations pour les vols entre Brive et Paris opérés par Hop depuis le mois de janvier
186 retards et 63 annulations pour les vols entre Brive et Paris opérés par Hop depuis le mois de janvier © Radio France - Nicolas Blanzat

Brive-la-Gaillarde, France

Le gouvernement réclame des comptes à la compagnie Hop - Air France à cause des nombreux dysfonctionnements sur la ligne aérienne entre Brive et Paris. En réalité, cette ligne fait partie d'une petite liste, avec Aurillac, Agen et Castres notamment, où les avions avec Paris sont très fréquemment en retard ou purement annulés.

Brive - Paris : 186 retards et 63 annulations depuis janvier

Trop c'est trop pour les élus de ces villes, parmi eux, Frédéric Soulier, maire de Brive, et Jean-Louis Nesti, président du syndicat mixte qui gère l'aéroport Brive vallée de la Dordogne. Depuis le début de l'année, entre Brive et Paris, il y a déjà au 186 retards d'avions et 63 annulations de vols dont 21 pour le seul mois de juin. "Les désordres constituent des préjudices inacceptables pour les passagers et l'économie du territoire" expliquent les représentants corréziens, reçus il y a quelques jours par le ministre de la cohésion des territoires, le cantalien Jacques Mézard, dont la ville d'Aurillac souffre aussi de ces dysfonctionnements. Et ce, alors même que les lignes sont subventionnées par l'Etat au titre de l'aménagement du territoire (elles font l'objet d'une Obligation de Service Public).

"La situation doit être redressée rapidement"

Interrogée à ce sujet par le sénateur du Lot Jean-Claude Requier, ce mardi, la ministre des transports, Elisabeth Borne, répond que "le compte n'y est pas et que la situation doit être redressée rapidement". Elle a aussi demandée à ses services "d'étudier toutes les mesures offertes par les contrats, qui vont des sanctions jusqu'à la relance de nouvelles obligations de service public". La ministre des transports recevra d'ailleurs les dirigeants de la compagnie la semaine prochaine pour qu'ils proposent "des solutions concrètes". Selon les représentants corréziens reçus par Jacques Mézard, Hop Air France se serait d'ores et déjà engagé à revoir son organisation pour la maintenance des avions.