Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Echangeur de Viais : la fin des bouchons dans deux ans ?

lundi 2 juillet 2018 à 17:45 Par Pascal Roche, France Bleu Loire Océan

La construction de l'échangeur de Viais à Pont-Saint-Martin a débuté lundi, cet aménagement doit permettre d'ici deux ans de fluidifier la circulation et de réduire les bouchons qui rythment la vie quotidienne des automobilistes au sud de Nantes.

Le chantier de l'échangeur de Viais est lancé, il sera achevé dans deux ans
Le chantier de l'échangeur de Viais est lancé, il sera achevé dans deux ans - Conseil départemental de Loire-Atlantique

Pont-Saint-Martin, France

Après une phase de travaux préparatoires de quelques mois, le chantier d'aménagement de l'échangeur de Viais a débuté ce lundi à Pont-Saint-Martin au sud de Nantes. A cet endroit se croisent les routes de Machecoul et de La Roche-sur-Yon, un carrefour giratoire hantise des automobilistes qui, matin et soir, se retrouvent coincés dans d'interminables bouchons.

Deux ans de travaux

Ce chantier s'effectuera en plusieurs phases, la première doit durer deux ans, d'ici à l'été 2020 deux ronds-points seront construits de part et d'autre de la route de Machecoul (RD 178). Ce sera le préambule au futur échangeur qui verra le jour quelques années plus tard après une autre phase de chantier, la mise à deux fois deux voies de la chaussée, elle passera alors sous la route de La Roche-sur-Yon (RD 937). L'axe Nantes-Machecoul-Challans supporte dans ce secteur un trafic de 26 000 véhicules par jour. Le coût du chantier est estimé à 40 millions d'euros financés en grande partie par le Conseil départemental de Loire-Atlantique.